A la Une, Affaires, Nigéria, Startup, Vidéos

Jason Njoku, fondateur de iRokoTV

Jason-Njoku

Le Nigérian Jason Njoku est l’une des plus belles réussites africaines sur le net. – Voir le dossier D’Africa Top Talents– Chimiste de formation, diplômé de l’université de Manchester, il est le fondateur de iRokoTV, le plus important distributeur de films nigérians au monde. Il propose un service d’abonnement en ligne aux nouveaux films nigérians et ghanéens pour un abonnement mensuel de 5 dollars. Son site compte déjà plus de  500 000 abonnés, et l’heureux fondateur a pu lever près de 12 millions de dollars auprès d’investisseurs privés.

Njoku a fondé plusieurs sociétés Internet avant de lancer Iroko Partners. Il est aussi présent dans la musique avec iROKING (pour la musique nigériane).

Iroko est le principal partenaire de YouTube en Afrique. Il totalise plus de 200 vues via ses canaux Nollywood Love and Aruba amour.

Il veut devenir un acteur incontournable pour le cinéma africain aussi. «Avant, la distribution des films nigérians se faisait par DVD. Nous avons donc imaginé un autre moyen pour les producteurs de faire de l’argent : la distribution en ligne. Nollywood («N» pour Nigéria) est l’appellation générique pour désigner le cinéma nigérian, qui représente la deuxième plus grosse production cinématographique au monde, en quantité, derrière Bollywood (Inde) et Hollywood. On ne peut pas acheter tous les films produits par Nollywood, mais on peut essayer de chercher les meilleurs, et voir si nos clients vont les apprécier»

50 films par semaine sont produits au Nigeria. Le coût de ces films oscille entre $25.000 (environ 18.000€) et $70.000 (environ 55.000€)

Sur son succès, Jason Njoku dit :  «Sans aucun doute, Iroko Partners a enfin rendu l’industrie du film nigérian accessile à la diaspora africaine. Mieux que cela, depuis que nous sommes arrivés, et avons commencé à payer pour distribuer les films en ligne, les producteurs sont plus que jamais capables de monétiser leurs contenus, et recevoir un salaire pour leur travail, plutôt que de voir leurs revenus dilués dans un système de distribution chaotique et souvent illégal.»

Il emploie aujourd’hui 81 personnes, à Lagos, Londres et New York.  Sur son site l’entreprise se décrit d’ailleurs comme celle qui «grossit le plus vite au Nigeria».

Il dirige Spark, qu’il définit lui même comme « une compagnie qui crée des compagnies ».

Il est marié  à Mary et il a un jeune garçon.

Image de prévisualisation YouTubeImage de prévisualisation YouTubeImage de prévisualisation YouTube

 

 

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *