Pays, People, Politique, Sénégal, Vidéos

Aminata Touré : des Nations Unies au poste de Premier ministre du Sénégal !

000_Par7424099_0_547046301

Une belle promotion ! Elle était ministre de la justice : Aminata Touré a été nommée ce week-end, dimanche premier septembre, Premier Ministre du Sénégal !

« Macky Sall m’a fait l’honneur de me proposer de diriger la nouvelle équipe gouvernementale (…) et j’ai accepté ce poste avec beaucoup d’humilité. Ce nouveau défi sous le sceau de l’accélération des actions qui ont été entreprises depuis l’année dernière. Je reprends  le bâton pour continuer cette course, une course pour le développement et pour l’amélioration des conditions d’existence de nos concitoyens ».

Aminata Touré est la seconde femme à accéder à ce poste après Mame Madior Boye, qui avait dirigé le gouvernement sénégalais de mars 2001 à novembre 2002.

Elle est née le 12 octobre 1962 à Dakar. C’est une personnalité politique sénégalais incontournable. Elle a fait un parcours sans faute. Fille d’un médecin et d’une sage-femme, elle passe sa scolarité à Tambacounda. Elle obtient un bac en 19812, au lycée Van Vollenhoven de Daka1. Elle étudie esnuite en France où elle  obtient une maîtrise d’économie à Dijon, un DESS de gestion des entreprises à Aix-en-Provence et d’un PhD en Management financier international de l’École internationale de management de Paris.

Très vite, cette femme à poigne ne cache pas son ambition. Elle débute sa carrière professionnelle en 1988, au sein de la Compagnie des transports publics de Dakar, la SOTRAC, dont elle dirige le département Marketing et communication.

Mais la politique est aussi une vraie passion depuis l’âge de 14 ans. Elle est très engagée dans les milieux universitaires français de gauche et membre de la Ligue communiste des travailleurs (LCT), future Mouvement pour le socialisme et l’unité (MSU).

Au Sénégal, elle s’impose comme un personnage incontournable. Elle se fait connaitre lors de la première campagne électorale de 1993, elle est la première sénégalaise directrice de campagne, pour le compte de Landing Savané, dont elle rejoint le parti l’année suivante.

Elle est ensuite directrice des Programmes de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (Asbef).

Son engagement politique et ses convictions lui permettent de rejoindre en 1995 le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), d’abord comme conseillère technique principale au ministère de la Famille et de l’Action sociale du Burkina Faso, puis en qualité de conseillère régionale du FNUAP pour les pays africains francophones, et coordinatrice du programme Genre et VIH en Afrique de l’Ouest pour le bureau régional du Fonds des Nations unies pour la Femme. Elle est nommée à New York en 2003, comme directrice du département droit humain du Fnuap.
Une proche de Macky Sall.

Pendant neuf ans, elle dirige de main de maître le Département des droits humains du fonds des Nations unies. Elle devient une vraie personnalité aux Etats-Unis et dans toute l’

En 2010, elle quitte les Etats-Unis pour s’engager encore plus dans la vie politique de son pays. Elle devient directrice du cabinet de Macky Sall, président de l’Alliance pour la République. Elle succède à Cheikh Tidiane Sy comme ministre de la Justice dans le gouvernement Mbaye. Avec courage, elle lutte contre la corruption, bien soutenue par Sall. Le premier septembre ce dernier la nomme Premier Ministre. Un très joli parcours.

Aminata Touré est divorcée d’Oumar Sarr, ministre sous Abdoulaye Wade. Son patrimoine, composé de deux immeubles au Sénégal et un autre aux États-Unis, est estimé à 777 millions de Francs CFA.

Une femme qui n’est peut-être pas au bout de son ambition politique…

A lire aussi :
Haïdara Aïchata Cissé : candidate à l’élection présidentielle du Mali
Isabel dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique !
Aissatou Cissé Seye : la reine du transport en Côte d’Ivoire !

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *