A la Une, Cameroun, Côte d’Ivoire, People, Vidéos

Werewere Liking : porte parole de la culture africaine

africatoptalents

Werewere Liking est née en 1950 à Bondè, au Cameroun. Elle a été élevée par ses grands-parents paternels dans un milieu traditionnel. Autodidacte, elle s’est très vite intéressée à plusieurs centres d’intérêt : peinture, sculpture, écriture, mise en scène. Elle se dit elle même assoiffée de culture malienne, zaïroise et nigérienne.

Elle s’est tout d’abord intéressée aux littératures traditionnelles et en particulier aux rituels de son pays d’origine, Bassa.

Elle vit en Côte d’Ivoire depuis 1978, date à laquelle est s’est lancée dans des recherches en traditions et esthétiques négro-africaines à l’université.

De 1980 à 1985, elle se fait un nom en contribuant au renouveau de l’esthétique du théâtre-rituel avec Marie-José Hourantier.

En 1985, elle crée un village artistique Ki-Yi Mbock à Abdijan, niché dans un espace verdoyant du quartier chic de Cocody, où élèves et formateurs vivent en communauté. « Ici, sans considération pour les frontières ethniques ou nationales, nous amenons les différents talents à cohabiter »

En 25 ans, le Kiyi – « ultime savoir » dans sa langue natale bassa – a formé gratuitement plus de 500 jeunes démunis à la scène, danse, théâtre ou encore musique. « La plupart sont des piliers aujourd’hui pour leur famille, leur société. Certains ont une carrière internationale extrêmement brillante (…) Ce qui me plaît dans la formation, c’est l’éclosion des intelligences des jeunes. On les voit arriver désespérés, on s’occupe d’eux et on voit éclore leur génie : il n’y a rien d’aussi agréable »

Son oeuvre s’inspire toujours du vécu et souvent de sa propre vie qu’elle n’hésite pas à mettre en scène.

Elle a toujours détesté la politique allant  jusqu’à confier : « même si Jésus descendait sur terre pour créer un parti, je ne le soutiendrais parce qu’il va échouer comme les autres (…) Même animé d’une bonne volonté en arrivant au pouvoir, le meilleur homme politique échouera parce qu’il trouvera des accords déjà signés et auxquels il sera lié. C’est dire que le milieu est vicié« .

Elle se dit et elle se veut ’neutre en politique et partisane de la culture’’.

Werewere Liking veut rester avant tout une « éveilleuse d’étoiles ! »

A lire aussi :
Sandra Nkak : la camerounaise qui nous enchante
Magic System : un album pour l’alphabétisation !
Angélique Kidjo : sa voix a fait connaitre le Bénin au monde entier !
Esiiah : née le jour où Michael Jackson se rendait au Gabon…
Zeynab Abidou Oloukemi : La reine du RNB sort son 3e album
Willy Baby : star africaine de la zic à 14 ans
D’Banj : le « Oliver Twist » africain !

Son oeuvre :
Romans témoignages
À la rencontre de…
Elle sera de jaspe et de corail ; Journal d’une Misovire
L’Amour-cent-vies
La mémoire amputée

Poésie
On ne raisonne pas avec le venin

Théâtre
La Puissance de Um
La Queue du diable
Une nouvelle terre
Les mains veulent dire
Un Touareg s’est marié à une Pygmée
La veuve dilemme
L’Enfant Mbéné
Le Parler-Chanter – Parlare Cantando

Contes
Liboy Li Nkundung
Contes d’initiations féminines

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *