Affaires, Nigéria, Pays, People, Projets, Startup, Vidéos

Tony O. Elumelu : Apôtre de « l’africapitalisme » !

Tony-O.-Elumelu

Tony O. Elumelu aime les affaires, et le goût du risque. Il est banquier, investisseur et philanthrope. il se veut l’apôtre de « l’africapitalisme ».

Il est né le 22 Mars 1963 à Jos, au Nigeria. Il a passé une maîtrise ès sciences et en économie à l ‘ Université de Lagos. Il est aussi un ancien élève de Harvard Business School. Il est marié et il a cinq filles. Lui même a quatre frères et sœurs dont l’hon. Ndoudi Elumelu, un membre de la Chambre fédérale des Représentants du Nigeria.

Il s’est fait connaitre en achetant et en transformant Trust Bank standard, il a ensuite réussi avec succès un raid pour acquérir United Bank for Africa (UBA) . En cinq ans, il en a fait un petit empire panafricain avec plus de 7 millions de clients dans 19 pays africains.

En 2010, Elumelu a fondé  Heirs Holdings qui investit dans les services financiers, l’énergie, l’immobilier et l’hôtellerie, l’agroalimentaire et les secteurs de la santé. Il adore miser sur des projets mais aussi développer de  la richesse sociale à travers le continent.  Heirs Holdings, possède des parts dans une centrale énergétique, une usine d’engrais et une unité de production de jus de fruits. Il regarde aussi avec beaucoup d’attention la nouvelle économie digitale et décerne un prix qui récompense les start-up innovantes.

L’un de ses plus beaux coups  a été en 2011 le rachat de Transcorp, le conglomérat nigérian – autrefois moribond et rongé par les scandales-, aujourd’hui ultra bien implanté dans le pétrole, le Oil Prospecting Licence 281, et dans l’hôtellerie, Transcorp Hilton Abuja. -Acquisition récente de la centrale d’Ughelli pour 300 millions de dollars (224,2 millions d’euros)

En 2010, il lance la Fondation Tony Elumelu , une organisation philanthropique dédiée à la promotion de l’excellence en matière de leadership et esprit d’entreprise, afin d’améliorer la compétitivité du secteur privé à travers l’Afrique.

Il se dit « allergique » au renouvellement permanent de l’aide internationale. « Nous les africapitalistes faisons rarement du commerce. Nous préférons les activités où nous pouvons créer une dynamique  : l’énergie, l’agriculture, les raffineries. Nous ne sommes pas motivés par le profit seulement. »

Sa conviction forte : « L’aide internationale accordée au continent n’arrange rien. Si nous utilisions ne serait-ce que la moitié de cet argent pour garantir des prêts aux PME, nous pourrions enfin voir un changement. On devrait oser investir dans 1 000 entreprises en acceptant que 30 % d’entre elles risquent d’échouer, car 70 % peuvent réussir. Les banques, elles, ne prendront jamais de tels risques. Ce ne sont pas des organisations philanthropiques. Elles savent qu’en prêtant au secteur privé elles vont perdre de l’argent. (…) Nous devons en finir avec la réflexion à court terme. Nous devrions investir sur des horizons temporels qui se mesurent en décennies, et non en trimestres d’exercice. Nous devons cesser la pratique consistant à extraire de la richesse sans réinvestir pour la croissance. Nous devrions bâtir stratégiquement les industries nationales et manufacturières pour soutenir nos économies nationales et faire croître le commerce intra-africain. »

A lire aussi :
Nicky Oppenheimer : 2e fortune africaine !
Patrice Motsepe : magnat minier, milliardaire et philanthrope !
Herman Chinery-Hesse : le Bill Gates du Ghana !
Isabel dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique !
Cheikh Yerim Sow : le tycoon sénégalais !
Aliko Dangote : 1er fortune africaine, estimée à 20 milliards de dollars !

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

A lire aussi :

4 Comments

  1. Assoumou obiang

    Bravo a ce cher mentor africain pour sa vision. Je confirmerai a travers sa vision(africapitalisme) revient a nous dire en tant qu’africain que notre emergence sera reelle quand les differentes infrastructures seront construites ou realisees par les africain eux.

  2. MAVOUNGOU JOSIANE

    Je suis une des entrepreneures formée par Tony ELUMELU et j’avoue que la vision sur ma propre vie et sur l’Afrique a changé.
    Depuis que j’ai décroché mon Diplome ELUMELU, j’arrive à me mettre debout pour changer l’Afrique et en ce moment je coache une douzaine de Gabonaises et Gabonais et qui ont désormais l’envie de vivre.

    Bravo à Tony Elumelu pour sa façon de rendre à l’Afrique ce que l’Afrique lui a donné en investissant 100 millions de Dollars US sur des africains anonymes et qui, fort heureusement sont pétris de talents.

  3. VRAIMENT JE LOUE SON INITIATIVE CAR C’EST EN CELA QUE L’AFRIQUE SE DÉVELOPPERA.AFRIQUE NOUVEAU .BRAVO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. Les mots me manquent pour qualifier cet acte de générosité surtout quand on est en afrique ou la répartition des richesses est un combat sans merci. May god bless you and I wish you a good and long success life full

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *