A la Une, Afrique du Sud, Pays, People, Projets, Vidéos

Mamela Nyamza : la chorégraphe Sud-Africaine mondialement connue !

mamelanyamza-qz61

Quel beau parcours pour cette superbe africaine née dans un township de Gugulethu au Cap en 1976. Mamela Nyamza a été formée à la danse classique en Afrique du Sud, puis au sein de l’école Alvin Ailey à New York. Aujourdhui, elle propose une danse engagée qu’elle donne en spectacle dans le monde entier.

Elle parcourt la planète avec ses kids de Soweto qui n’ont pas vécu sous le régime ségrégationniste mais qui pratiquent une danse festive. Mamela Nyamza danse seule avec eux. Elle interpelle sur les relations hommes-femmes dans son pays et continuent de dénoncer la violence de la société sud-africaine. Des thèmes qu’elle connait bien. Elle est mère célibataire divorcée. Et elle a été marquée à vie par le viol et le meurtre de sa mère, « une femme volontaire qui était en avance sur son époque. Sa mort tragique a bouleversé ma vie de fond en comble, confie-t-elle. Et m’a poussée à questionner les stéréotypes du genre dans la société sud-africaine » C’était en 1999, année aussi de naissance de son fils. « Il a toujours était auprès de moi, en train de faire ses devoirs ou de dessiner. »

Mamela Nyamza  a créé sa compagnie en 2008. « Je ne crois pas que l’on choisisse de devenir artiste. L’art est simplement une façon d’être et de vivre. Il entraîne un devoir : celui de changer le monde pour qu’il devienne meilleur. »

« Mon travail est enraciné dans ma vie de femme noire sud-africaine, mère célibataire divorcée,  Je travaille sur les droits de l’homme, le racisme, la discrimination et tous les préjudices que peuvent rencontrer les enfants, les femmes… »

Malgré sa réussite, Mamela Nyamza confie : « Personne ne m’avait dit que c’était si difficile de devenir danseuse pour une femme noire. »

Son actu   :
La chorégraphe débarque en France au Musée du Quai Branly avec cinq jeunes danseurs de Soweto.
Elle et mondialement connue.

Mamela Nyamza et les Kids de Soweto. Musée du Quai Branly, 37, quai Branly, Paris 7e. Jusqu’au 11 octobre, à 20 heures. Tél. : 01-56-61-70-00. De 15 à 20 euros. En tournée le 16 novembre à Toulouse (Haute-Garonne), le 18 à Lyon (Rhône), le 19 à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), les 27 et 28 à Mulhouse (Haut-Rhin).

A lire aussi :
Flaviana Matata : électricienne et top modèle ! « Dieu m’a créé parfaite ! »
Alek Wek : la perle du Soudan !
Kany Ndiaye : reine de la mode et du e-commerce !
Kinee Diouf : la perle noire des podiums 
Rym Amari : une Miss Algérie à la tête bien faite !

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *