A la Une, Affaires, Nigéria, People, Projets, Vidéos

Chimamanda Ngozi Adichie : l’autre moitié du Soleil…

Chimamanda-Ngozi-Adichie-Americanah-wins-2013-chigago-Tribune

La Nigériane Chimamanda Ngozi Adichie est un vrai rayon de soleil. A 36 ans, elle est devenue célèbre dans toute l’Afrique et aux Etats-Unis avec son best-seller « L’Autre moitié du Soleil ». « Americanah », son troisième roman, sur les différentes façons d’être Noir aux Etats-Unis a été aussi un énorme succès. « Beaucoup de gens te demandaient depuis quand tu étais venue de Jamaïque parce qu’ils croyaient que tous les Noirs qui avaient un accent étranger étaient jamaïcains. Ou bien, si certains devinaient que tu étais africaine, ils te disaient qu’ils adoraient les éléphants et avaient envie de faire un safari. »

Elle est éditée par un éditeur basé à Yaba, un quartier populaire et animé de Lagos: « Je ne suis pas une Americanah! » En référence à ces gens qui ont été aux Etats-Unis et qui se sont américanisés ».

Chimamanda Adichie est igbo, l’ethnie au centre de la guerre du Biafra. Elle a vécu à Nsukka, dans le Sud-Est, où son père était professeur à l’université. Le souvenir de la guerre a marqué toute son enfance. « Ma mère disait toujours : « j’avais ça avant la guerre » et mon père parlait sans cesse de son propre père, mon grand-père, que je n’ai jamais connu parce qu’il est mort en 1969 dans un camp de réfugiés. La guerre était toujours là. Mais je ne connaissais pas les détails de ce qui s’était passé jusqu’à ce que je commence à lire là-dessus ».

Chimamanda Ngozi Adichie partage sa vie entre le Nigeria, son pays natal et les Etats-Unis. Elle a étudié pendant quatre ans aux Etats-Unis. Elle étudie à la Drexel University de Philadelphie en Pennsylvanie, puis à l’Eastern Connecticut State University afin de vivre plus près de sa sœur, qui exerçait la médecine à Coventry. En 2001, elle y décroche son diplôme universitaire avec la mention honorifique summa cum laude. Elle passe ensuite un master en création littéraire à l’université Johns Hopkins de Baltimore en 2003. Elle obtient un M.A. (maîtrise ès arts) d’Études africaines à l’université Yale en 2008.

Si la conduite des Africains, ou la saleté, l’irritent toujours autant elle dit que le « Nigeria reste le seul endroit où elle se sent chez moi. »

L’Autre moitié du soleil » a reçu le prestigieux Orange Prize britannique en 2007. Il est un mélange de l’histoire du Nigeria et d’une histoire très personnelle qui touche toute sa famille : celle de la guerre du Biafra, qui a fait près d’un million de morts, lors de la sécession de cette province du Sud-Est, entre 1967 et 1970. Il s’est vendu à 800.000 d’exemplaires rien qu’en anglais et il a té traduit en 35 autres langues !

Il a été adapté au cinéma par le nigérian Biyi Bandele. « J’ai choisi de ne pas m’impliquer dans le film, pour ma propre santé mentale. C’est un livre dont je suis très fière mais qui représente beaucoup, d’un point de vue émotionnel (…) donc je me suis dit qu’assister au découpage de morceaux entiers de ce sur quoi j’ai travaillé dur pendant six ans serait trop difficile »

Ses livres :
Purple Hibiscus, 2003.
Half of a Yellow Sun, 2006.
The Thing Around Your Neck, 2009.
Americanah, 2013.

A lire aussi :
Aminata Touré : des Nations Unies au poste de Premier ministre du Sénégal !
Haïdara Aïchata Cissé : candidate à l’élection présidentielle du Mali
Tony O. Elumelu : Apôtre de « l’africapitalisme » !
Patrice Motsepe : magnat minier, milliardaire et philanthrope !
Herman Chinery-Hesse : le Bill Gates du Ghana !
Karamba Diaby : 1e élu allemand d’origine africaine ! – Réactualisé-
Ngugi wa Thiong’o : l’homme de paix du Kenya

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi :

2 Comments

  1. Jean-Luc

    Elle est aussi belle qu’intelligente ! Un vrai rayon de soleil ! Love !

  2. Tonio

    Moi je veux bien être son autre moitié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *