A la Une, Affaires, Afrique de l’Est, Éthiopie, People, Projets, Vidéos

Mohammed Al Amoudi : il veut envoyer un éthiopien dans l’espace !

mohammed-al-amoudi africa top talents

L’espace le fascine, et il rêve d’envoyer un éthiopien dans l’espace ! Sheikh Mohammed Hussein Ali Al Amoudi (en arabe: محمد حسين العمودي) est né en 1946 à Dessie en Éthiopie, il a quasi réussi tout ce qu’il a entrepris jusqu’à présent. Place au rêve, mais pas si insensé, bien calculé, et pensé…

Mohammed Al Amoudi est l’homme le plus riche d’Éthiopie et le célèbre magazine Forbes estime qu’il est à la tête de la 43e plus grande fortune mondiale. Son patrimoine est estimé à 13,5 milliards de dollars (10,5 milliards d’euros)

Il a bâti sa fortune dans la construction et l’immobilier, avant de se diversifier dans des projets de construction de raffineries (notamment en Suède et au Maroc).

Sur lui, une blague circule et elle l’amuse : « En Éthiopie, on ne fait pas de privatisations. Seulement des al-amoudisations ! »

Depuis la chute du régime communiste en 1991 et la prise de pouvoir du Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF), on estime qu’il a investi plus de 2 milliards de dollars dans le pays.

Mohammed Al Amoudi est un vrai touche à tout ! Il a investi avec succès dans l’hôtellerie (le Sheraton d’Addis-Abeba), les mines d’or, l’immobilier,  l’industrie (usines de pneus, dans le textile, et dans la plus grande cimenterie du pays ainsi qu’une aciérie à 600 millions de dollars.

Sa devise : investir mais ne jamais parler de lui ni de ses affaires. Il n’accorde presque jamais d’interviews et ses entreprises, non cotées, ont la réputation d’être aussi discrètes sur leurs résultats.

C’est à l’âge de 19 ans qu’il émigre en Arabie saoudite. Il devient un investisseur majeur dans le raffinage en Suède et au Maroc et détient des participations dans des blocs pétroliers en Côte d’Ivoire, au Nigeria, au Congo et en Angola.

On estime qu’il emploie quelque 40 000 personnes à travers le monde. C’est l’un des rares chiffres qu’il rend public…

Il s’intéresse avec beaucoup d’attention au secteur agricole.  Zemedeneh Negatu du cabinet Ernst & Young Ethiopia, qui conseille certaines de ses entreprises, indique : « Le cheikh prévoit d’investir 2,5 milliards de dollars dans ce seul secteur », assure Zemedeneh Negatu. Son objectif est d’exporter pour 1 milliard de dollars par an de produits agricoles d’ici à six ou sept ans, principalement sur les marchés du Moyen-Orient, auxquels il a facilement accès. Mais il veut conserver 40 % de la production pour le marché local. »

Aujourd’hui, il soutient activement le projet de son pays natal, l’Ethiopie qui se lance dans un programme d’exploration de l’espace, avec le premier observatoire de standard international en Afrique de l’Est, destiné à promouvoir la recherche astronomique.

C’est lui qui a financé, l’observatoire, qui aura coûté 3,4 millions de dollars (2,5 millions d’euros) et qui est géré par la Société éthiopienne des sciences de l’espace.

Il est situé à 3.200 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans les luxuriantes montagnes Entoto, près de la capitale Addis Abeba.

La Société éthiopienne des sciences de l’espace a été surnommée «Le Club des gens fous».

Les résultats sont là : elle lance son premier satellite à des fins d’études météorologiques et de développement des télécommunications.

La Société éthiopienne des sciences de l’espace compte ouvrir un deuxième observatoire à Lalibela, l’un des plus anciens sites chrétiens d’Afrique. Le lieu, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, se situe à 4.200 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Mohammed Al Amoudi songe aussi à développer le «tourisme astronomique».

Alors bientôt un Ethiopien dans l’espace ?  «Avec un peu de chance, nous y parviendrons».

Après avoir décroché la lune, direction mars…

A lire aussi :
Patrice Motsepe : magnat minier, milliardaire et philanthrope !
Herman Chinery-Hesse : le Bill Gates du Ghana !
Isabel dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique !
Aliko Dangote : 1er fortune africaine, estimée à 20 milliards de dollars !
Afrique : le cap des 55 milliardaires franchi !

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi :

2 Comments

  1. Tonio

    Ok pour jouer les cobayes ou les aventuriers !

  2. Franck

    Une petite blague:
    On est en 1969, le monde entier a les yeux rivés sur la Lune. Neil Armstrong vient d’y faire ses premiers pas. Sur terre c’est l’euphorie, la joie est immense, l’homme vient de conquérir l’espace!
    En Éthiopie dans le palais de l’empereur, Haïlé Sélassié danse, tellement il est heureux. Puis ce moment d’euphorie passé, il fait convoquer tous ses ministres en urgence, et leurs dit:
    -Tout comme moi vous l’avez vue, les américain viennent de débarquer sur la Lune,…donc nous les éthiopiens,…nous allons débarquer sur le soleil!
    Son ministre des sciences osât prendre la parole
    – Mais sauf votre respect sir, je vous ferais remarquer que le noyau du Soleil dégage une température de (15 000 000 °C) quand même.
    Ce à quoi l’empereur rétorqua:
    – Oui je sais, c’est pour cela que nous y débarquerons quand le soleil serra couché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *