A la Une, Cameroun, People, Projets, Vidéos

Henri Melingui : réalisateur prodige du Cameroun !

Henri-Melingui Africa Top Talents

A 21 ans, il est devenu le producteur prodige du Cameroun. Après avoir fait ses études à l’USC (University of Southern California), il a signé son premier film, « Sexe, champagne & chocolat», un film entièrement tourné au Cameroun qui a été un grand succès.

Henri Melingui est né en France en 1989, mais il a grandi en Côte d’Ivoire puis au Cameroun.

Il a fondé H7 Films en juin 2010, une maison de production de films dont la distribution en ligne est exclusivement assurée par www.h7films.com

« De retour de Los Angeles où j’ai étudié la Gestion d’Entreprise et le Cinéma, j’ai réalisé ce film. Je suis également le rédacteur du blog Quartier Boz’art sur H7Films.com, où l’on peut retrouver des critiques de séries TV (Breaking Bad, Gossip Girl, Walking Dead, etc..) ainsi que l’actualité du cinéma.

Trouver des fonds n’a pas été facile. Mais il en en est fier, car il croit beaucoup au cinéma africain : « Aussi cela nous donne l’opportunité de montrer aux investisseurs potentiels que le cinéma au Cameroun et en Afrique est un créneau porteur, contrairement à ce qu’on pourrait penser. »

Il l’avoue son succès est simple : « J’aime écrire, j’aime réaliser. J’aime raconter des histoires tout simplement. Ma formation m’a donné les outils me rendant capable de le faire. Donc à un moment je me suis dit qu’il me fallait tenter ma chance. Il y a tellement de choses à faire dans ce domaine, et de difficultés à surmonter dans ce milieu en Afrique, que je pense qu’il est préférable de commencer jeune. »

Il ne se contente pas de réaliser, il veut aussi toucher un public le plus large possible : « En ce qui concerne les DVD, il est très difficile de convaincre les grandes surfaces de vendre des DVD, simplement parce qu’elles ne l’ont jamais fait auparavant et qu’elles ne veulent pas s’aventurer en terrain inconnu. Et pourtant, avec un bon réseau de distribution à travers le Cameroun, la vente d’a peine 10-15 000 exemplaires rentabiliserait le budget d’un film. En ce qui concerne le streaming pour la diaspora, des sites comme AfricaFilms.TV et ZeenTv.net se présentent comme des pionniers, et on attend impatiemment de voir les retombées apportées par ces sites.

Il lance une petite pique à l’attention des grandes chaines : « Leurs sièges sociaux se trouvent généralement à Paris et sont quasiment inaccessibles pour les auteurs basées en Afrique qui souhaiteraient leur soumettre des projets ou tout simplement en discuter. Vous avouerez qu’il est difficile de trouver de bons auteurs, si on ne fait rien pour les rencontrer sur le terrain en lançant des appels à projets, par exemple. Les chaines locales sont malheureusement dirigées par des cadres dont la formation n’a souvent rien à voir avec la télévision et la fiction. Ainsi, ils ne sont souvent pas capables de vous expliquer pourquoi un scénario ou un autre est bon ou pas, et encore moins d’améliorer un scénario présentant quelques défauts mineurs. »

A lire aussi : 
Laïla Marrakchi : la réalisatrice marocaine qui chatouille…
Jackie Appiah : Les yeux et le sourire du Ghana !
Abdellatif Kechiche : le réalisateur du Maghreb qui séduit autant qu’il irrite !
Yvonne Nelson : la star cinéma de l’Afrique de l’Ouest
Anaïs Monory : la petite perle du tchadien Mahamat Saleh Haroun !
Mahamat Saleh Haroun : le 1e réalisateur tchadien de l’histoire !
Aïssa Maïga : la plus africaine des actrices françaises
Chiwetel Ejiofor : la star mondiale du cinéma Nigérian repéré par Steven Spielberg !
Rachel Mwanza : abandonnée dans une rue, elle est devenue actrice star !

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *