A la Une, Afrique du Sud, People, Projets, Vidéos

Charlize Theron : de Johannesburg à Hollywood mais Sud-Africaine avant tout !

Charlize-Theron-confirmee-pour-Mad-Max-4_portrait_w532

Africaine et fière de l’être ! Charlize Theron est l’une des actrices les plus à la mode à Hollywood, mais elle n’a jamais oublié d’où elle venait : l’Afrique du Sud. Et elle a même des gros projets pour son pays et le continent.

Cette pour cette raison qu’elle s’implique très activement dans sa fondation Africa Outreach Project ? «  L’idée d’Africa Outreach Project, c’est que vous pouvez provoquer des changements considérables grâce à la connaissance. Vous pouvez convaincre les gens, les persuader qu’ils méritent des vies meilleures. Le sida ravage le continent africain et nous devons le combattre. ( …)  J’ai toujours su que ma bonne étoile et toutes les choses bénéfiques qui se sont produites dans ma vie sont arrivées grâce à la générosité des autres. Sans leur amour, je ne serais pas là où je suis aujourd’hui. Et j’en ai toujours été consciente. Je ne me suis pas lancée dans ce projet uniquement dans le but d’associer mon nom à une cause mais pour effectivement peser d’un poids et d’une façon déterminante. En Afrique, vous n’avez jamais un problème isolé mais une succession des problèmes autour. Nous manquons encore beaucoup d’argent. »

Elle a une vision très précise du défi qui attend l’Afrique du Sud : « nous devons tout faire pour rassembler les gens. Le processus de réconciliation est irréversible. Il était indispensable. Nous ne pouvons pas prétendre que rien ne s’est passé et faire comme si nous étions une démocratie comme une autre. La réflexion sur notre passé est fondamentale et elle doit nous servir pour l’avenir.

Charlize Theron est née le 7 août 1975 à Benoni en Afrique du Sud, une cité minière du Transvaal située à 25 kilomètres de Johannesburg. Son père, Charles est d’ascendance française, et sa mère, Gerda d’origine allemande. Charlize vit les premières années de sa vie en  milieu rural dans la ferme de ses parents, par ailleurs propriétaires d’une entreprise de construction routière. Elle apprend le xhosa au contact des travailleurs de l’entreprise familiale.

Mais son enfance est chaotique. À l’âge de 12 ans, Charlize est envoyée à la National School Of The Arts de Johannesburg.  Son père Charles sombre peu à peu dans l’alcoolisme, et se montre de plus en plus violent vis à vis des siens. En 1981, c’est le drame : sa mère Gerda  agressée par son mari,  le tue par balles en état de légitime défense. Aucune poursuite judiciaire n’est engagée.

Sa mère fait tout pour protéger Charlize et l’aider dans ses talents artistiques. Elle l’inscrit  à un concours de mannequinat. Charlize n’a que 16 ans, mais elle est déjà remarquée par les plus grandes agences.  Elle devient alors mannequin professionnel en Italie, à  Milan. Sa mère Gerda l’accompagne pendant trois ans avant de retourne en Afrique du Sud reprendre  ses activités.

Charlize s’inscrit à la Joffrey Ballet School de New York, tout en continuant sa carrière de mannequin. Hélas, elle se blesse après 8 mois de cours au genou, et elle sait qu’elle doit tirer un trait sur sa carrière de danseuse. Qu’importe, elle sera actrice ! Elle a remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Monster en 2003. La consécration.

Au milieu des années 1990, elle craque pour l’acteur Craig Bierko. Puis de 1997 à 2001, elle a vécu une belle histoire avec Stephan Jenkins, le chanteur du groupe Third Eye Blind. En 2002, elle rencontre Stuart Townsend sur le tournage du film Mauvais piège (Trapped), le couple se sépare en 2010. En mars 2012, elle a adoptéun petit garçon prénommé Jackson, en Afrique du Sud.

En 2008, Charlize Theron devient officiellement citoyenne américaine tout en conservant sa nationalité sud-africaine.

Filmographie
Cinéma
1995 : Les Démons du maïs 3 (Children of the Corn III : Urban Harvest), de James D.R. Hickox : la jeune femme
1996 : 2 jours à Los Angeles (2 Days in the Valley), de John Herzfeld : Helga Svelgen
1996 : That Thing You Do!, de Tom Hanks : Tina Powers
1997 : Le Plus fou des deux (Trial and Error), de Jonathan Lynn : Billie Tyler
1997 : L’Associé du diable (The Devil’s Adovcate), de Taylor Hackford : Mary Ann Lomax
1998 : Celebrity, de Woody Allen : la top-model
1998 : Mon ami Joe (Mighty Joe Young), de Ron Underwood : Jill Young
1999 : The Yards, de James Gray : Erica Solz
1999 : Intrusion (The Astronaut’s Wife), de Rand Ravich : Jillian Armacost
1999 : L’Œuvre de Dieu, la part du Diable (The Cider House Rules), de Lasse Hallström : Candy Kendall
2000 : Piège fatal (Reindeer Games), de John Frankenheimer : Ashley
2000 : Les chemins de la dignité (Men of Honor), de George Tillman Jr. : Gwen Sunday
2000 : La légende de Bagger Vance (The Legend of Bagger Vance), de Robert Redford : Adele Invergordon
2001 : Sweet November, de Pat O’Connor : Sara Deever
2001 : 15 minutes (15 Minutes), de John Herzfeld : Rose Hearn
2001 : Le Sortilège du scorpion de jade (The Curse of the Jade Scorpion), de Woody Allen : Laura Kensington
2002 : Mauvais piège (Trapped), de Luis Mandoki : Karen Jennings
2002 : Une chambre pour quatre (Waking Up in Reno), de Jordan Brady : Cathy Kirkendall
2003 : Braquage à l’italienne (Italian Job), de F. Gary Gray : Stella Bridger
2003 : Monster, de Patty Jenkins : Aileen Wuornos
2004 : Moi, Peter Sellers (The Life and Death of Peter Sellers), de Stephen Hopkins : Britt Ekland
2004 : Nous étions libres (Head in the Clouds), de John Duigan : Gilda Bessé
2005 : L’Affaire Josey Aimes (North Country), de Niki Caro : Josey Aimes
2005 : Æon Flux, de Karyn Kusama : Æon Flux
2007 : Dans la vallée d’Elah (In the Valley of Elah), de Paul Haggis : l’inspecteur Emily Sanders
2007 : Bataille à Seattle (Battle in Seattle), de Stuart Townsend : Ella
2008 : Sleepwalking, de Bill Maher : Joleen
2008 : Hancock, de Peter Berg : Mary
2008 : Loin de la terre brûlée (The Burning Plain), de Guillermo Arriaga : Sylvia
2009 : La Route (The Road), de John Hillcoat : la femme
2009 : Astro Boy, de David Bowers : la narratrice
2011 : Young Adult, de Jason Reitman : Marvis Gray
2012 : Blanche-Neige et le Chasseur (Snow White and the Huntsman), de Rupert Sanders : la Reine Ravenna
2012 : Prometheus, de Ridley Scott : Meredith Vickers
2014 : Mad Max: Fury Road, de George Miller : ‘
2014 : Dark Places, de Gilles Paquet-Brenner : Libby Day

Télévision
1997 : Hollywood Confidential (TV) : Sally
2005 : Arrested Development (série TV) : Rita, 5 épisodes
2006 : Robot Chicken (série TV) : la mère de Daniel / Mère / Serveuse (voix), 1 épisode

A lire aussi : 
Laïla Marrakchi : la réalisatrice marocaine qui chatouille…
Jackie Appiah : Les yeux et le sourire du Ghana !
Abdellatif Kechiche : le réalisateur du Maghreb qui séduit autant qu’il irrite !
Yvonne Nelson : la star cinéma de l’Afrique de l’Ouest
Anaïs Monory : la petite perle du tchadien Mahamat Saleh Haroun !
Mahamat Saleh Haroun : le 1e réalisateur tchadien de l’histoire !
Aïssa Maïga : la plus africaine des actrices françaises
Chiwetel Ejiofor : la star mondiale du cinéma Nigérian repéré par Steven Spielberg !
Rachel Mwanza : abandonnée dans une rue, elle est devenue actrice star !
Laurentine Milébo : « Mamu Laulau », l’actrice congolaise qui n’en fait qu’à sa tête !

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube


 

A lire aussi :

3 Comments

  1. Allan

    C’est fou son histoire ! Je ne savais pas pour son père !

  2. Tonio

    je craque trop belle

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *