A la Une, Affaires, Projets, Startup, Togo, Vidéos

Victor Agbégnénou : le Togolais qui révolutionne le monde de la téléphonie !

16625

Il offre un débit comparable à la fibre optique en diminuant la facture par 10 !

L’invention du Togolais, Victor Agbégnénou affole les multinationales !

Voilà une innovation technologie qui pourrait révolutionner le monde de la téléphonie. PWCS (Polyvalent Wireless Communication Systems), c’est le nom de la dernière invention du togolais Victor Agbégnénou qui va considérablement réduire la fracture numérique entre l’occident et l’Afrique.

Le PWCS suscite l’admiration des multinationales qui mettent le prix pour l’avoir. Mais l’inventeur, très attaché au développement de l’Afrique, veut mettre son outil au service des siens.

En résumé : sa technologie se propage en ligne droite sans avoir recours à aucun câblage, comme le réclame la fibre optique. A partir d’une connexion haut débit satellitaire, son invention permet de distribuer  trois services : la téléphonie, l’internet et le transfert et la réception  d’images, sans recourir au moindre câblage !

Il s’appelle Victor Kossikuma Agbégnénou. Rien ne le prédestinait à une brillante carrière dans les Technologies de l’information et de la communication (Tic). Diplômé de l’Académie de Moscou et de l’Ecole supérieure de Maisons-Alford (France), Agbégnénou est un docteur vétérinaire qui a fait ses preuves dans ce domaine (dépositaire de quatre brevets d’invention dans le domaine médical).

Les avantages de l’invention du quarantenaire togolais résident entre autres dans son accès facile (pas chère) et surtout dans son adaptation au contexte africain (zones reculées non couvertes par les réseaux de téléphonies mobiles).

Ne nécessitant pas de câblage, le PWCS permet la distribution des services d’Internet, de téléphonie et d’images. Tout se fait via une connexion haut débit satellitaire. Les systèmes de ce genre qui existaient avant le PWCS ne dépassaient pas les rayons de 50km.

Le Togolais très courtisé par des multinationales, soumet la cession de son brevet à une condition : le déploiement du PWCS doit vise avant tout, les zones et peuples défavorisés sous sa direction.

« Ils sont venus me voir dans mon labo situé au sous-sol d’un immeuble sur l’avenue des Champs Elysées à Paris. Après de longues heures de discussions tendues, je leur ai dit que même si je dois vendre la licence, ce sera assorti d’une condition indiscutable, celle qu’ils acceptent d’exploiter le produit ailleurs dans le monde à l’exception de l’Afrique, me laissant ainsi le droit de traiter en personne avec le continent noir », a indiqué Victor Agbégnénou sur penseesnoires.infos.

Ne trouvant pas de terrain d’entente avec ses interlocuteurs il décidé de se séparer d’eux. « Vous savez, je suis déjà dans une cave, je ne peux pas descendre plus bas », a-t-il lancé.

Malgré sa bonne volonté de participer au développement de l’Afrique, Agbégnénou reste confronté à des réalités sur le terrain. Les Etats africains ne sont pas dispoposés à s’approprier le produit dans l’immédiat.  Si les mentalités n’évoluent pas le PWCS pourrait servir ailleurs sauf en Afrique.

Par Roger

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

A lire aussi :
Jumia : la start-up nigérienne du e-commerce
Sim Shagaya : fondateur des sites Konga.com & DealDey.com
Brian Gitta : créateur d’une appli révolutionnaire contre le paludisme !
Herman Heunis : fondateur de MXit, « le facebook africain »
Karim Mazouzi : inventeur de l’ordinateur « 100% marocain ! »
Kelvin Doe : génie de l’électricité à 15 ans !
Joel Jackson : il a crée la voiture 100% africaine à moins de 6 000 dollars !
Ory Okolloh : la kenyane reine du digital en Afrique !
Tidjane Dème : le Sénégalais, patron de Google en Afrique francophone !
Karim Sy : avec JokkoLabs, il est le roi des laboratoires numériques africains !

 

 

A lire aussi :

6 Comments

  1. Daniel GBAGUIDI

    Je félicite et encourage vivement mon pair africain surtout qui va révolutionner l’ Afrique par sa découverte.Puisse Dieu puisse le guider dans la meilleure décision à prendre.
    Je voudrais bien nous voir togolais et africains en général commencer à travailler bientôt pour un tel projet d’ envergure mondiale.

  2. Philippe BADIE

    Il est impératif que les gouvernements africains saisissent l’opportunité pour révolutionner le domaine de TIC..si on veut faire un immense bon en avant, c’est maintenant qu’il faut sauter.

  3. je suis Togolais habite a Bahrain (moyen- orient ). je suis etudiant en engeneery a mechatronic (mechanic, electric et electronic) je suis tres interesse de votre programme.
    un togolais de nationalite. incroyable . mais vrais. ont vend no matieres premiere pour payer les produits technologies fabriques par les asiatiques et occidentaux .
    Mr Victor jaimerais avoir votre contact;
    voicy les miens
    00973-37703380
    Merci
    kwami apelete

    • Adigbli Koku

      Je suis très touché et peiné que nos États africains n’ont pas pu saisir cette opportunité pour financer ou subventionner la vulgarosation de ce projet qui devrait être pour l’Afrique une ouverture pour son développement.. C’est dommage, mais tant que l’espoir est permis attendons la providence

  4. KPMBATE SAMBIANI FANDAME

    COMMENT POURAI JE ACCEDER AU KIT NUMERIQUE PWCS RETICE DU DOCTEUR VICTOR AGBEGNENOU?

  5. DOSSA Gerda

    Bonjour,
    Nous aimerions entrer en contact avec Monsieur AGBEGNENOU par rapport à la possibilité de faire utiliser son invention dans notre école à Calavi au BENIN.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *