A la Une, Affaires, Côte d’Ivoire, People, Projets, Vidéos

Loïc Dablé : le chef africain qui monte !

018122013111320000000JA2762p064

Ce jeune Franco-Ivoirien de 29 ans est le chef qui monte. Il a un peu tout pour lui, il est beau, drôle, une énergie à revendre et une vraie envie de devenir l’un des plus grands cuisiniers de sa génération. Il n’a pas fini de faire saliver bien des palais…

« Taboulé d’attiéké et oeufs de caille pochés », « ignames farcis à la sardine tomatée, huile d’olive au cacao en pipette », « pannacotta d’hibiscus au pain de singe » font partie de quelques une de ses spécialités.

Jeune Afrique résume ainsi son talent : « il adore travailler des produits africains avec des techniques venues d’ailleurs pour obtenir des saveurs inédites. 

Lui, reconnaît plus modestement : « Je marche au feeling. L’inspiration peut me venir à tout moment. »

Loïc Dablé aime partager aussi ses recettes sur les réseaux et à la télé : il n’a pas hésité à se médiatiser notamment en acceptant d’être juré de l’émission culinaire panafricaine Star Chef, diffusée sur vingt chaînes du continent. Thibault Pierart, directeur associé de la production confie : « Loïc a beaucoup de talent et une lecture très moderne de la cuisine africaine. Et puis il est jeune, il est beau gosse, il a un vrai style. » Il est aussi chroniqueur sur la radio Africa n° 1.

A Paris où il vit, il donne des cours de cuisine « afro-fusion dans des lieux branchés  et il opére derrière les fourneaux dans le clinquant bar de l’hôtel W Paris.

Avant d’en arriver là, il a pas mal galéré ! Aîné d’une famille de trois enfants, il a été élevé par sa mère. Il reconnaît avoir eu une adolescence agitée.  En gros, on lui a donné une dernière chance : « la prison ou la formation ».

Il étudie alors à l’École de Paris des métiers de la table et fait son apprentissage à L’Auberge Bressane. Il se souvient : »Là, je suis tombé sur Tanguy Le Gall, un chef qui avait beaucoup de caractère et m’a tenu, tellement tenu, qu’il m’a donné l’amour du métier. (…) Je prenais le métro à Saint-Denis, avec mon survêt Lacoste, ma banane, ma casquette, et je passais inaperçu, plaisante-il. Mais lorsque j’en ressortais aux Invalides, on me regardait comme un extraterrestre ! » 

En deux ans, il passe son CAP. Il a un vrai don pour l’art culinaire. Ses patrons le recrutent, en mettant à sa disposition un appartement dans le 16e arrondissement et un scooter. « J’avais 20 ans et j’étais le roi du monde ! »

Et du coup, il n’a pas peur de claquer des portes et de tenter ses chances dans des villes qui bougent. Le voilà à Londres puis de retour à Paris avant d’aller tenter sa chance au El Chiringuito, à Ibiza…

En 2011, il prend les rênes d’Africas à deux pas du Panthéon. Il a 26 ans. Il se fait très vite encore plus connaître. Le restaurant fermera quelques mois plus tard, après une discorde entre associés.

Mais cet électron libre de la cuisine développe les projets avec le même appétit qu’il cuisine…  Il s’apprête à sortir un livre de recettes début 2014,  réalise des petits clips sur fond de rap, n’hésite pas à lancer sa ligne de tabliers. Il a aussi son site : « www.loicdabléconseil.com !

Son rêve qu’il sait qu’il va bientôt réaliser  : ouvrir enfin son restaurant gastronomique.

Une recette !

Caille rôtie au bissap blanc farcie aux trompettes de la mort sur frites d’igname

Préparation : 15 mn
Cuisson : 20 mn
Pour 2 personnes
Une belle caille de 180 g
50 g de trompettes de la mort
30 cl de jus de bissap blanc
Un Igname
Une gousse d’ail
Un peu de persil frais
Beurre
Huile d’olive
Huile de pépin de raisin ou huile d’arachide
Huile de palme

Bien laver les champignons (les rincer à l’eau claire au minimum 3 fois) puis les faire sauter dans une poêle avec de l’huile d’olive bien chaude.
Dès que les champignons ont entièrement dégorgé, ajoutez-y du beurre, une gousse d’ail émincée et un peu de persil finement ciselé. Réserver à température ambiante.

Colorer la caille de chaque côté à l’huile de pépin de raisin ou à l’huile d’arachide
Fourrer la caille avec les champignons et passer au four 20 minutes à 180°C. Arroser régulièrement (environ toutes les 5 minutes) la caille avec le jus de bissap blanc. Couper des carrés d’igname de 5 cm sur 5 et les frire.

Déposer délicatement la caille sur la grosse frite d’igname. Faire un trait d’huile de palme sur l’assiette avec un pinceau pour la décoration.

Image de prévisualisation YouTubeImage de prévisualisation YouTube

A lire : Ridha Khadher : le boulanger tunisien de l’Elysée !

A lire aussi :

3 Comments

  1. Paula

    J’en ferai bien mon quatre heures !

  2. Informations & réservation pour le restaurant du Chef Loïc Dablé disponible sur son nouveau site internet :
    http://www.loicdable.com/
    Gastronomie Africaine | Restaurant | Paris 16

    • obre

      Je suis une grande fan du chef loic surtout cette simplicité tant dans la création que dans le langage culinaire et je souhaite avoir son contact car je suis une passionnée de cuisine depuis ma tendre enfance et j’aimerais approndir mes connaissances avec le chef.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *