A la Une, Cameroun, People, Projets, Rép. Centrafricaine, Vidéos

Idyllle Mamba : la voix de la paix de la Centrafrique

Unknown-1

Comme Africa Top Talents l’a rapporté dès hier, elle enregistre en ce moment avec la star de la musique sénégalaise Youssou Ndour, une chanson pour la paix dans son pays.

Idyllle Mamba  est née à Bangui en République Centre Africaine. Elle est la benjamine de 16 frères et sœurs. Mamba dans son dialecte signifie « sourire «

Son parcours commence à 14 ans lorsque déjà passionnée de musique, elle rejoint le Focus Masseka, une formation 100% féminine de Musique Expérimentale exercée à base d’outils traditionnels de cuisine. « Un projet d’action sociale pour la valorisation de la jeune fille centrafricaine, qui développe un concept musical très original. »

Avec le Focus Masseka, elle participe à plusieurs festivals internationaux tels que « Massao » et « Abok-Ingoma » au Cameroun.
 Elle quitte ce groupe au bout de cinq ans en 2002.

Elle collabore alors avec des professionnels africains, Lokua Kanza, ou encore le reggaeman ivoirien Bingy jajamy.

En 2004, elle remporte le prix de la Chanson Francophone à l’alliance Française de Bangui et elle continue à se faire un nom en se produisant lors des 1ères parties de Lokua Kanza et Tiken Jah Fakoly.

Elle décroche une bourse de la Coopération Française qui lui permet d’étudier ensuite pendant deux ans à « Music’Hall », une école de renom basée à Toulouse.

Elle sort alors en 2009 son premier maxi single « Sango & vous ».

De son style musical, elle dit : « il tend vers le « tradi-moderne » ou encore le « Centrafrik-ailleurs « 

En 2012, elle revient au Cameroun, et elle sort « Bêkou », un nouvel album composé de douze titres. «J’ai été très bien accueillie, peut être parce que je suis une femme, mais je me sens super bien, pour ne pas dire comme un poisson dans l’eau (…) Je pense que les camerounais m’ont adoptée et je le leur rends bien parce que j’adore ce pays, donc je remercie tout le peuple camerounais de m’avoir ouvert grand ses bras ».

Dans une récente interview, elle confiait : « Pour moi la culture est un ensemble des traits qui caractérisent une personne ou un pays (…) Je déteste parler de moi… En tout cas je pense être  quelqu’un de très simple, sincère, sensible, naturelle, déterminée. (…) Je vis de la manière la plus simple, je n’aime pas trop faire du bruit autour de moi, du coup je suis tranquille, on ne s’intéresse qu’à mon travail et c’est plutôt pas mal. Je suis une fille simple, une fille sensible et je me dresse contre les maux de la société, les injustices, le mépris ».

Sa grande fierté chanter, le Sango : « c’est ma langue maternelle, je transmets plus d’émotion quand je chante en cette langue que dans toute autre. Mais c’est encore au dessus de cela, parce que c’est  un combat pour moi, celui de faire connaître mon pays et cette belle langue. N’empêche que je chante en d’autres langues, comme en lingala, ewondo (Sud-Cameroun) et français. Je ne suis en aucun cas fermée de ce coté là. Mais c’est vrai que je mets un accent particulier sur le sango. »

Elle est aussi aujourd’hui l’une des grandes voix de la paix de la Centrafrique.

Son facebook

Sa chaine YouTube 
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *