A la Une, People, RD Congo, Vidéos

King Kester Emeneya : la mort d’une grande voix de l’Afrique !

Unknown-1 Unknown-2 Unknown Unknown-3

L’émotion est vive dans toute l’Afrique. Une grande voix congolaise, celle de King Kester Emeneya, de son vrai nom Jean Emeneya Mubiala Kwamambu vient de nous quitter.

Il était né le 23 novembre 1956 à Kikwit et il s’est éteint 13 février 2014 à Paris à l’hôpital Marie Lannelongue. Il n’avait que 57 ans.

Il avait commencé à faire de la musique à Kikwit dans le groupe les Anges Noirs lorsqu’il était élève à l’Institut Don Bosco.

Son bac en poche, il a étudié à Lubumbashi les sciences politiques et administratives. Il se fait connaitre en 1977, en rejoignant le groupe Viva la Musica de Papa Wemba. Ce dernier le pousse à se lancer dans une carrière solo : »J’étais le chef d’orchestre et de temps en temps, je n’étais pas là, alors il prenait la relève. Il dirigeait Viva la Musica de main de maître. Il est venu avec sa façon de faire de la musique : nous l’avons tous suivi. Il apportait un style que bon nombre de chanteurs congolais admirent et reprennent toujours aujourd’hui. Le drapeau de la musique congolaise est en berne. »

En 1977, crée son propre groupe le Victoria Eleison. Il devient alors l’artiste africain le plus populaire des années 1980-1990.

Emeneya Mubiala Kwamambu a été le premier artiste d’Afrique centrale connu à utiliser le synthétiseur et de la programmation musicale assistée par ordinateur. En 1987, son  album « Nzinzi », a été un immense succès commercial au niveau mondial.

Il a été désigné meilleure vedette de l’année au Congo de 1982 à 1989.

Le succès de King Kester Emeneya était planétaire , il s’est produit sur les cinq continents. Il a fait craquer le Japon en 1991 et aussi l’Amérique du Nord. Il a été le premier artiste congolais avec Abeti Masikini Victoria Eleison à se produire au Zénith de Paris.

Personne n’oubliera son grand concert au Congo Kinshasa au Stade des Martyrs en 1997 lors de son retour au pays après 7 ans d’absence devant plus de 80 000 personnes.

Au total, on estime qu’il a écrit et interprété plus de 1 000 chansons dans sa carrière.

King Kester Emeneya résidait en France depuis 1991 avec sa famille. Il avait deux résidences officielle à Kinshasa, dans le très huppé quartier de Ma Campagne.

Son dernier album « This is me » était prévu pour l’été prochain. Sortira-t-il ?

Sa discographie
Miléna(1977,Viva La Musica)
Kaba Zonga(1978,Viva La Musica)
Ndako Ya Ndélé(1978,Viva La Musica)
Kayolé(1979,Viva La Musica)
Ata Nkalé(1979,Viva La Musica)
Dikando(1980,Viva La Musica)
La Runda(1980,Viva La Musica)
Dembela,Ngonda(1980,Viva La Musica)
Mishueni,Fleur d’été,Horoscope(1981,Viva La Musica)
Naya (1982)
Ngabelo (1982)
Okosi ngai Mfumu (1982)
Surmenage (1983)
Kimpiatu (1985)
Willo mondo (1985)
Wabelo (1986)
Ambenzo (1987)
Manhattan (1987)
Nzinzi (1988)
Mokusa(1990)
Dikando Remix (1991)
Polo Kina (1992)
Every Body (1993)
Live in Japan (1994)
Every Body (Remix) (1995)
Pas de contact (1996)
Succès Fous (1997)
Mboka Mboka (1998)
Never Again Plus jamais (1999)
Longue Histoire (Volume 1 & 2) (2000)
Live au Zénith de Paris (2001)
Live à l’Olympia (Bruno COQUATRIX) de Paris (2002)
Rendre à César … … ce qui est à César. (2002)
Nouvel ordre (2002)
Skol (2006)
Le Jour Le Plus Long(2007)
This is me (2014)

DVD
The Best of King Kester Emeneya (Volume 1&2) (CLIPS) (2006)

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *