A la Une, Bénin, People

Flora Coquerel : la Miss France 2014 est au Bénin, le pays cher à son coeur !

miss-france-au-benin-jewanda-4 miss-france-au-benin-jewanda-7 miss-france-au-benin-jewanda-5 miss-france-au-benin-jewanda-3url_10193527481_3_dbfa_miss-orleanais-flora-coquerel-miss-france_eefe49a0560bb8bdd844413e2932c387

« Je suis franco-béninoise et je serai franco-béninoise toute ma vie » avait-elle déclaré le soir de son élection en décembre dernier.

Flora Coquerel, la nouvelle Miss France 2014, qui est franco-béninoise est de retour au Bénin, un pays cher à son coeur.

Un entretien avec le chef de l’Etat Yayi Boni est prévu ainsi qu’une visite de l’Office central de protection des mineurs et de l’hôpital de la mère et de l’enfant de Cotonou.

La belle Flora inaugurera aussi un puits dans un village (Akaradè) et elle viendra soutenir des activités d’aide au développement et d’immersion culturelle dans la localité de Alejo-Koura.

Miss France est âgée de 19 ans : « Je suis fière de représenter une France cosmopolite (…) C’est aussi ce qui m’a démarquée des autres. Mon métissage, c’est mon tout, c’est ma personne. Je suis franco-béninoise et je serai franco-béninoise toute ma vie, donc c’était important de le mettre en avant. Je suis très fière de mes origines, de représenter l’Orléanais, le Bénin mais aussi la France« .

Jolie, Flora Coquerel, mesure 1,82 mètre. Elle est aussi une tête bien faite : elle est étudiante en deuxième année de BTS commerce international et voudrait travailler dans le marketing de luxe.

Elle pratique la danse et le badminton, aime le cinéma, la mode et les voyages.

Elle est très sensibilisée à «l’alphabétisation» et «l’insertion des femmes dans le monde du travail».

« J’aime aller au bout des choses », promet-elle.

D’elle, Flora confie : « Je suis une jeune femme timide et réservée qui a du mal à se mettre en avant. Je doute toujours de moi. Je suis issue de la classe moyenne. Mon père dirige une petite entreprise et ma mère est assistante maternelle. En marge de mes études, je suis animatrice dans un centre aéré depuis l’âge de 16 ans. J’ai toujours travaillé pour me faire de l’argent de poche.

Plus jeune, j’ai été complexée par ma taille. J’ai toujours été la plus grande de ma classe. Et puis j’ai appris à m’accepter tel que je suis ! »

Une très jolie Miss dont on devrait beaucoup entendre parler cette année !

L’Afrique est fière de la découvrir !

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *