A la Une, Affaires, Mali, People, Politique, Projets, Vidéos

Aminata Dramane Traoré : La malienne en guerre contre le néocolonialisme

Aminata-Traore Aminata-Traore2 Aminata-Traore

Aminata Dramane Traoré est une référence pour l’élite  africaine qui aspire à un modèle  de développement autre que ceux dictés par les pays occidentaux. La femme politique et écrivaine malienne est célèbre pour son franc-parler et sa lutte contre le néocolonialisme. Co-auteure de l’essai « La Gloire des imposteurs – Lettres sur le Mali et l’Afrique » avec Boubacar Diop,  sorti en  2014, elle dénonce l’intervention française dans son pays.

Ministre malienne du tourisme de 1997 à 2000, Aminata Dramane Traoré a démissionné de ses fonctions pour ne plus être tenue de son devoir de réserve. Militante altermondialiste, elle fustige  les mesures drastiques et inadaptées que les institutions de Bretton Wood imposent aux Etats Africains.

Aminata Dramane Traoré est convaincue de l’inefficacité des  « plans et programmes des banquiers internationaux et des grandes puissances du Nord.»  Selon elle,  ces mesures accentuent la pauvreté de l’Afrique et le déplacement massif des jeunes vers l’occident. Elle appelle l’élite africaine à une prise de conscience pour sortir le continent des jougs du libéralisme.

« Même si nous sommes pauvres, nous sommes 15 millions d’habitants, pour un sol suffisamment riche qui, s’il était bien exploité, pourrait nous mettre  totalement à l’abri de la nécessité. La question c’est la paupérisation, le pillage,  l’humiliation et le fait de vous mettre à la tête que vous êtes pauvres  », a indiqué Aminata Dramane Traoré qui accuse également les médias internationaux qui donnent une mauvaise image de l’Afrique à l’extérieur.

Dans son ouvrage « La Gloire des imposteurs – Lettres sur le Mali et l’Afrique » publié aux éditions Philippe Rey,  Dramane Traoré dénonce l’intervention de la France  au Mali. « On nous a tout simplement volé notre pays, Boris. Je suis Malienne et je dis haut et fort qu’on nous a volé le Mali, sous prétexte de le protéger des djihadistes.  (…) La vérité est que ceux-ci n’auraient pas fait régner la terreur à Kidal et encore moins à Konna si Nicolas Sarkozy, encouragé en coulisse par un certain Bernard-Henri Lévy, n’avait pas cru devoir mettre la Libye à feu et à sang en faisant fi des tragiques conséquences, parfaitement prévisibles, de son activisme », s’insurge-t-elle.

Née en 1947 à Bamako (Mali), Aminata Dramane Traoré est titulaire d’un doctorat de 3e cycle en psychologie sociale et d’un diplôme de psychopathologie. En 2006 elle a été responsable de l’organisation du troisième  Forum social mondial (volet Bamako).

Par Roger Adzafo

Bibliographie 
–  Femmes d’Afrique: douleureux ajustement, Éditions Actes Sud,1995
– L’Étau, Éditions Actes Sud, 1999
–  Le Viol de l’imaginaire, Éditions Fayard, 2002
–  Lettre au président des Français à propos de la Côte-d’Ivoire et de l’Afrique en général, Éditions Fayard, 2005
–  L’Afrique humiliée, Éditions Fayard, 2008
–  L’Afrique mutilée, Taama Éditions, 2012
–  La Gloire des imposteurs – Lettres sur le Mali et l’Afrique, 2014

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *