A la Une, Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, RD Congo, Rép. Centrafricaine, Rwanda

« Blessure » : l’hommage de Papa Wemba à King Kester Emeneya

KING-KESTER_LeRetourPapa Wemba lors d'un concert à la Halle de la Gombe, septembre 2010.

La mort de l’artiste congolais King Kester Emeneya (de son vrai nom Jean-Baptiste Emeneya Mubiala), le 13 février 2014 à Paris suscite encore des réactions dans l’univers musical africain. Papa Wemba , un de des mentors de l’artiste décédé a sorti il y quelques jours « blessure » une chanson pour rendre hommage à celui qu’il qualifie d’un des  « un des généraux de Molokaï .» Le patron du groupe Viva La Musica dans lequel King Kester Emeneya avait fait ses premiers pas, garde toujours un bon souvenir de ce dernier.

«  Kester Emeneya quand il est venu, il a changé les données. Il a bouleversé quelques données dans le répertoire de Viva La Musica. Je le dis sincèrement, il a amené quelque chose en lui», a indiqué Papa Wemba dans une interview accordée à Radio Okapi au lendemain de la mort de l’artiste.

Image de prévisualisation YouTube

D’autres artistes de renommée internationale à l’instar de  Reddy Amisi ont devancé Papa Wemba en sortant des titres exclusifs pour honorer la mémoire de l’illustre disparu.

Né le 23 novembre 1956 à Kikwit, débute sa carrière musicale à 17 ans avec le groupe musical « Les Anges noirs.» Après l’obtention de son baccalauréat, il fait des études en science politique et administrative avant de rejoindre le groupe Viva La Musica en 1977. Le 24 décembre 1982, il crée Victoria Eleison et devient 8 ans plus tard l’artiste africain le plus populaire des années 1980-1990.

 Discographie
Miléna (1977, Viva La Musica)
Kaba Zonga (1978, Viva La Musica)
Ndako Ya Ndélé (1978, Viva La Musica)
Kayolé (1979, Viva La Musica)
Ata Nkalé (1979, Viva La Musica)
Dikando (1980, Viva La Musica)
La Runda (1980, Viva La Musica)
Dembela,Ngonda (1980, Viva La Musica)
Mishueni, Fleur d’été, Horoscope (1981, Viva La Musica)
Naya (1982)
Ngabelo (1982)
Okosi ngai Mfumu (1982)
Surmenage (1983)
Kimpiatu (1985)
Willo Mondo (1985)
Wabelo (1986)
Ambenzo (1987)
Manhattan (1987)
Deux Temps/Kwassa Kwassa (1987)
Nzinzi (1987)
Mokusa (1990)
Djo Kester (1991)
Polo Kina (1992)
Everybody (1993)
Live in Japan (1994)
Live (1995)
Pas de contact (1996)
Succès Fous (1997)
Mboka Mboka (1997)
Never Again Plus jamais (1999)
Longue Histoire (Volume 1 & 2) (2000)
Live au Zénith de Paris (2001)
Live à l’Olympia (Bruno COQUATRIX) de Paris (2002)
Rendre à César … … ce qui est à César. (2002)
Nouvel Ordre (2002)
Skol (2006)
Le Jour Le Plus Long(2007)

  1. This is Me (2014)

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *