Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée Équatoriale, Lybie, Mali, Maroc, Niger, Nigéria, Projets, RD Congo, Rép. Centrafricaine, Rwanda, Sao Tomé-et-principe, Sénégal, Tchad, Vidéos

Made in Congo : les robots pour lutter contre la corruption

robot-une

robot1

robot2

Thérèse Kirongosi est une ingénieure en électronique industrielle originaire de la République Démocratique de Congo. Il  y a un an, elle lance à Kinshasa le tout premier robot en mesure de réguler la circulation routière. L’initiative est saluée par tous et la ville de Lubumbashi vient d’acquérir son robot. Kirongosi vente les mérites de sa découverte : « Il y a plusieurs robots au monde mais l’unique robot qui fait la circulation routière c’est « Made in Congo » particulièrement à Kinshasa.  Il fait la circulation routière et la sécurité routière Il tourne son thorax comme un roulage. »

L’innovation a séduit les usagers de la route qui y trouvent  une solution pour mettre fin aux tracasseries routières. «  Étant donné que le robot n’est pas un être humain, comment pourrait-il être corrompu ?  Ce n’est pas possible. Le robot ne peut pas être corrompu», indique  Kirongosi qui plaide pour une vulgarisation de ses robots.

Les robots « Made in Congo » selon son inventrice peuvent faciliter la vie à la population congolaise dans bien de domaines. « Au lieu d’envoyer des militaires à la guerre, nous pouvons faire des robots pour aller à la guerre. Nous pouvons aussi faire intervenir les robots dans la gestion des produits toxiques ou encore pour balayer les rues », explique-t-elle.  Un appel est lancé à la population congolaise pour  assurer la sécurité des robots.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *