A la Une, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-bissau, Lesotho, Libéria, Mali, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, Politique, Projets, Sénégal, Sierra Leone, Togo

Infrastructures: le Niger sur les rails

rails

Le président nigérien a inauguré lundi 07 avril à Niaméy, la première gare ferroviaire du pays. Attendu depuis 80 ans, la gare de Niamey est la première étape  du vaste réseau ferroviaire Cotonou – Niamey – Ouagadougou – Abidjan (2 728 km).

Le projet exécuté par le groupe français Bolorré permettre au Niger de s’offrir le moyen de se rapprocher de la mer. L’évènement a connu la présence des présidents des pays amis du Togo (Faure Gnassingbé) et du Bénin (Yayi Boni).

Le président de la République du Niger Issoufou Mahamadou n’a pas choisi au hasard la date de l’inauguration de la gare ferroviaire historique de son pays. La cérémonie a été programmée dans le cadre des activités marquant la célébration du troisième anniversaire de président à la tête du Niger.

« C’est un moment très important parce que les habitants du Niger attendent depuis plus de soixante-dix ans qu’il y ait un train qui leur permette d’importer et d’exporter des marchandises, mais surtout qui permette aux habitants du Niger de se déplacer. Donc, c’est le premier pas, le premier kilomètre, la première gare de Niamey. C’est très important », a souligné le PDG du groupe Bolloré.

Le Niger espère trouver une solution à la cherté de la vie avec ce nouveau réseau ferroviaire. Il contribuera   « à une réduction des prix et à avoir des produits à des prix abordables », a indiqué le président nigérien de la Chambre de Commerce, Moussa Sidi. Les Nigériens doivent encore patienter pour joindre le Bénin en train. Il reste 574 km de rails à poser pour rallier Parakou (Bénin).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *