A la Une, Afrique du Sud, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-bissau, Libéria, Mali, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Togo

SEMICA 2014 : les mines au service du développement de la CEDEAO

semica

Le Salon International de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA) se déroule à Ouagadougou du 29 au 31 mai 2014. Placé sous le thème « Contribution du secteur minier à l’émergence des Etats de la CEDEAO : Etat des lieux et perspectives », la rencontre accueille une cinquantaine de chefs d’ETAT et de gouvernements et des experts du secteur des mines.

La plus grande plateforme ouest-africaine exclusivement réservée à la promotion des  métiers des mines et carrière en Afrique attend environ 5000 visiteurs pour la troisième édition qui se tient à Ouagadougou.

« Le SEMICA nourrit l’ambition d’être un tremplin de la valorisation et de la promotion des secteurs miniers, énergétiques et des carrières au plan national et international. Nous souhaitons faire du SEMICA un marché international qui réunira chaque année les experts et professionnels dans ces domaines. Nos salons de référence sont le Mining Indaba Conférence en Afrique du Sud et le PDAC Toronto au Canada », avait indiqué  le président de la Commission thématique, Lassina Traoré au lancement de la première édition de l’évènement.

Organisé par l’agence de communication BITEL en partenariat avec le ministère burkinabé des Mines et de l’Energie et la Chambre des mines du Burkina, le SEMICA a mis à la disposition des exposants, 200 stands et un espace de 400m2 pour l’exposition  des gros véhicules.  Des conférences, des sessions et des cocktails de réseautage sont au menu de cette troisième édition.

Le SEMICA a intégré pour cette édition, un volet intégration et formation à son initiative. Il a offert 200 bourses de participation à la rencontre aux étudiants de l’espace CEDEAO.

« Cela vise à permettre aux étudiants dont le secteur a besoin, de prendre contact avec le monde professionnel, pour établir des contacts et pourquoi pas, préparer leur insertion future dans le milieu professionnel », a expliqué Innocent Belemtougri, promoteur de l’événement.

Image de prévisualisation YouTube

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *