A la Une, Bénin, Burkina Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-bissau, Libéria, Mali, Nigéria, Politique, Projets, Sénégal, Togo

Togo vision 2030 : le pays que nous voulons

 

lome

Après une vingtaine d’années de suspension de l’aide de la communauté internationale, le Togo renoue avec la croissance. Sous l’impulsion de son président Faure Gnassingbé, plusieurs plans et programmes sont lancés pour attirer les investisseurs et réduire le taux de pauvreté dans le pays. Le gouvernement de Lomé passe désormais à la vitesse supérieure avec l’ambitieux projet « Togo vision 2030 » lancé ce mardi à Lomé.

Le Togo ne se satisfait pas de la croissance de 5% enregistrée ces dernières années.  Plusieurs actions sont menées depuis 2005 pour booster l’économie du pays. Le réaménagement des infrastructures routières et ferroviaires, la dotation du port autonome de Lomé d’un troisième quai et le projet d’agrandissement de l’aéroport international Gnassingbe Eyadema sont quelques illustrations de l’engagement de Lomé à retrouver sa place dans le concert dans nations.

Pour assainir les finances publiques, le Togo a créé l’Office Togolais des Recettes (OTR) qui gère depuis 2014 à la fois la douane et les impôts, principales sources des recettes du pays.

Sur le plan international, le Togo a répondu aux exigences des institutions de Bretonwood  avec l’élaboration du Document Stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP).  Le point d’achement de ce processus a été atteint en 2011.

L’emploi des jeunes, l’épineux problème des gouvernements africains est une priorité pour le gouvernement. Le Programme de promotion du volontariat national au Togo (Provonat) et le projet AIDE initiés pour faciliter l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle portent leurs fruits.

Malgré toutes ces actions susmentionnées, les Togolais ne ressentent pas la croissance dans leur vie quotidienne. Le taux de la pauvreté  et du chômage chez les jeunes reste élevé (62%). Le président de la République a même avoué que ses efforts ne sont pas sentis comme il se doit « dans le panier de la ménagère.»

Le gouvernement semble trouver la formule magique pour relancer l’économie togolaise de manière durable. Le pays veut se projeter sur le long terme (15 ans) avec « Togo vision 2030 ».

Le ministre de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques Publiques, le professeur Kako Nubukpo grand défenseur de cet ambitieux plan, explique les grandes lignes.

«  Cette vision poursuit la formulation d’un cadre stratégique au sein duquel des politiques et sectorielles seront élaborées de façon synergique, l’amélioration des capacités d’anticipation et de gestion concertée du développement, le renforcement des capacités de gouvernance et de planification nationale », explique le ministre.

Avant « Togo vison 2030 », le pays avait également la Stratégie de Croissance Accélérée et de promotion de l’Emploi (SCAPE), un programme à court terme (2013-2017).

 

 

A lire aussi :

2 Comments

  1. huuuum moi je ne pense pas cela peut se realiser………………

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *