A la Une, Afrique du Sud, Angola, Botswana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Swaziland

27 avril : L’Afrique du Sud commémore son Feedom Day

fee-a

Le 27 avril est une date remplie d’histoire dans la vie du peuple sud-africain. En 1994, quatre ans après la libération de Nelson Mandela, les Sud-africains de toutes les races ont connu  ce qu’est une élection démocratique. Tout le peuple s’est rendu aux urnes pour porter au pouvoir le premier président noir de l’Afrique du Sud. Ce vote a été la solution à la profonde crise sociale qui s’annonçait. Pour beaucoup d’historien, le 27 avril 1994 marque la fin du régime d’apartheid.

« Aujourd’hui est un jour comme aucun autre avant lui. Le vote pour notre première élection libre et juste a commencé. Aujourd’hui c’est l’aube de notre liberté », avait déclaré Nelson Mandela, décédé le 05 décembre 2013.

L’homme considéré comme le Gandhi africain n’a pas voulu perpétuer le cycle de la violence malgré ses 27 années de privation de liberté. L’élection du 27 avril couronne ainsi les sacrifices du peuple noir d’Afrique du Sud dans sa quête de liberté et d’égalité.

Pour la 20ème commémoration de la date, le président Jacop Zuma a chômé la journée de lundi et a étendu le programme des festivités. Le président controversé est candidat à sa propre succession pour la présidentielle du 07 mai

Même si pour beaucoup d’analystes il sera réélu, il faut rappeler que l’ANC, son parti est plus que jamais divisé. Des cadres du parti, proches de Nelson commeMandela Ronnie Kasrils, ont carrément appelé au boycott du scrutin. L’archevêque anglican Desmond Tutu avait plusieurs fois affirmé qu’il ne votera plus l’ANC.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *