A la Une, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-vert, Congo, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-bissau, Libéria, Mali, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Togo

54ème anniversaire du Togo : « un pays plein de promesses à tous égards »

placedelindpendanceduTogo

Le 27 avril 1960, le Togo accédait à la souveraineté internationale. L’ancienne colonie française avec pour premier président Sylvanus Olympio, venait de voir pour la première fois son tout nouveau drapeau flotter. Cette nouvelle page qui s’ouvrait dans l’histoire de ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest a fait rêver plus d’un. 54 ans après, certes le changement est perceptible mais du chemin reste à parcourir. Dans son adresse à la nation ce 26 avril 2014, le président de la République du Togo appelle les siens au sacrifice pour réaliser les grands chantiers du développement.

Plusieurs activités sont initiées depuis quelques jours pour célébrer les 54 ans d’indépendance du Togo, des défilés militaires et civils, des spectacles géants sont organisés dans plusieurs grandes villes du Pays. A  Lomé, le public a eu droit à une parade de la flotte aérienne du Togo.

Les manifestations festives n’ont cependant pas fait oublier au président de la République les défis qui l’attendent. Résolument engagé dans un processus de croissance du pays depuis 2005, le président Faure Gnassingbe a rappelé à ses compatriotes la nécessité de faire de l’agriculture le socle de la croissance.

« Il nous faut impérativement poursuivre les investissements dans les infrastructures, tout en accompagnant activement la mutation du secteur agricole.  La modernisation de l’agriculture balisera la voie pour l’essor des industries de transformation et la multiplication des PME-PMI. Le défi à relever dans ce domaine, consiste à favoriser la création de véritables filières de transformation, allant jusqu’aux produits finis », a indiqué le président de la République dans son discours du 26 avril 2014.

Faure Gnassingbé sonne la fin de la récréation. Il appelle à lutter contre les dépenses improductives. « Je vous engage ainsi à mener une lutte sans merci contre les dépenses improductives dans les administrations publiques comme privées. La lutte contre les dépenses improductives doit se doubler également d’un véritable culte du bien public pour tous les citoyens », a laissé entendre le président pour qui la stabilité est une réalité au Togo. « Après presqu’une décennie d’efforts et de dur labeur, le Togo a retrouvé la stabilité. Il a renoué avec la croissance. C’est un pays plein de promesses, à tous égards.», affirme-t-il.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *