Afrique du Sud, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cap-vert, Congo, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée Équatoriale, Guinée-bissau, Libéria, Mali, Nigéria, Rép. Centrafricaine, Sénégal, Sierra Leone, Togo

Blue Zone : La nouvelle technologie pour éclairer les villages du Togo

vincent

Après Niamey, Lomé a inauguré samedi, la première rame du train qui assurera la boucle ferroviaire Lomé-Cotonou-Niamey-Ouagadougou-Abidjan. Les travaux de cet immense chantier seront exécutés par le Groupe français Bolloré.  Vincent Bolloré et le président Faure Gnassingbé étaient  à la cérémonie d’inauguration. Dans une interview accordée au site Republic Of Togo, l’investisseur français a annoncé éclairer avec des technologies de dernière génération, les villages togolais riverains des rails.

 

En quoi consiste exactement ce projet ?

Vincent Bolloré : C’est un ensemble qui est le mélange des moyens de transports avec une révolution technologique qui offre la possibilité de stocker l’énergie solaire et de pouvoir l’utiliser pour fournir de l’énergie.

Je tiens à préciser que ce sont les autorités togolaises qui portent le projet, nous le mettons en œuvre. C’est une ambition partagée d’accélérer le développement du Togo qui bénéficie d’importants investissements de notre groupe dans les domaines portuaire et logistique. Nous allons accompagner la compagnie ferroviaire locale, à relancer l’exploitation pour s’inscrire dans le projet de boucle ferroviaire.

A cet égard, la rénovation du chemin du fer pour les togolais est une chose très importante car cela fait plus de 30 ans qu’il y a plus de lignes commerciales.

On a construit la gare, on a acheté les wagons et les locomotives et nous venons d’effectuer les 20 premiers kilomètres.

C’est formidable tout ça ! Mais tout le monde est capable de le faire, il faut mettre de l’argent, de l’énergie et de la persévérance.

Comment est née cette idée de Blue Zone ?

Il y a une véritable révolution, c’est celle de l’énergie solaire. Tout le monde en rêve, mais le problème est que le soleil ne brille pas 24h/24 et qu’il était difficile jusque là de stocker l’énergie emmagasinée dans la journée.

Notre Groupe a inventé des batteries qui stockent l’énergie que l’on peut utiliser quand on en a besoin. C’est une unité totalement autonome

Dans les zones rurales, où il n’y a pas assez d’électricité, ça peut donner la possibilité aux populations d’avoir de quoi charger les machines, les téléphones portables, d’avoir de la lumière, de l’eau, l’accès à internet,

Blue Zone existe-t-il dans d’autres pays ?

Le Togo est le premier à en être équipé.

En le lançant au Togo, quelles sont vos attentes ? 

Bolloré est un grand groupe crée par mon arrière, arrière, arrière grand père en 1822. Je suis la 6ème génération et quand vous avez la chance de développer des technologies qui peuvent révolutionner le monde, vous avez envie d’en faire bénéficier tout le monde.

C’est un travail considérable qui a été fait ici par Charles Gafan (directeur général pour le Togo, ndlr) et par son équipe.

L’aventure commence maintenant.

 

Quelle sera la prochaine étape ?

La même Blue zone sera installée à Tsévié, Aného et dans d’autres grandes villes du pays.

Vous y croyez ?

Quand on croit à quelque chose on le fait. Si ça marche, c’est une révolution et si ça ne fonctionne pas, on aura au moins essayé.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. marius

    Je suis très choqué de voir la nouvelle génération de dirigeants africain tombés encore dans les même pièges que leurs prédécesseurs. Les trains livrés à Lomé sont des récupérations des locomotives retirées des rails en France depuis des décennies, ces trains ne circulent plus définitivement en France depuis plus de 15ans; Remis en état et repeints Bolloré est en train de nous dire qu’ils ont acheté des Trains ; ce n’est pas possible , ils ont débarrassé les hangars des gares qui sont encombrés par ces vielles locomotives. Le trajet fais 20 KMS; que 20 Kilomètres. Faites de vrais appels d’offres publiques ouverts à toutes les entreprises nous auront un service de meilleur qualité. Ces locomotives sont trop vielles et couteront chers à l’entretien elles n’existent plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *