Djibouti, Erythrée, Éthiopie, Kenya, Somalie, Soudan, Tanzanie

Vaccination contre la polio : le Kenya veut atteindre 5,45 millions d’enfants

vaccin-polio

C’est ce samedi que la campagne nationale de vaccination contre la polio démarre au Kenya. Le gouvernement ambitionne de toucher 5,45 millions d’enfants  de moins de cinq ans dans 25 comtés du pays.

En procédant vendredi a Nairobi au lancement officiel de l’opération, le ministère kényan de la Santé a indiqué que la campagne qui se déroulera du 10 au 14 mai, est importante pour, avance-t-il, « s’assurer que tous les nouveaux nés depuis la dernière campagne, et tous ceux qui avaient manqués les campagnes passées, soient vaccinés et immunisés contre la polio ».

« Cette campagne sert aussi à renforcer la vaccination car seuls 80% des enfants développe une immunité à vie à la maladie après avoir reçu les trois doses de vaccination standard dans l’enfance », a déclaré le ministère », ajoute ce dernier.

Cette campagne de vaccination survient alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré un état d’urgence sanitaire international sur la polio, mettant en garde que la propagation de cette maladie dans de nouveaux pays pourrait croître dans les prochains mois, et ruiner près de trois décennies d’efforts pour éradiquer cette maladie handicapante.

Le Kenya a achevé une période de 10 mois sans nouveau cas signalé, et par conséquent contenu avec succès le foyer de polio de 2013, dépassant le pré requis de 6 mois sans nouveau cas signalé.

Toutefois, la polio est une maladie à éradiquer et l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio (GPEI) exige de tous les pays qui ont été affectés par la polio, avant de leur reconnaître le statut de débarrassé de cette maladie, qu’ils continuent de mener trimestriellement une analyse de risque et des campagnes de prévention dans tout district considéré comme à haut risque.

Selon l’OMS, des foyers de polio existent actuellement dans 10 pays. Les experts estiment que les premiers foyers sont ceux du Pakistan, de Syrie et du Cameroun, mais que ces trois pays ont laissé le virus s’échapper au-delà de leurs frontières.

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *