A la Une, Affaires, Burkina Faso

Saïdou Tiendrébéogo : le Burkinabè hisse CGE-BTP dans la cour des grands

CGE-PDG

 

 

Au Burkina Faso, la demande en logement est très forte. L’Etat estime à 30.000 le besoin en logement pour  la seule ville de Ougadougou. Doté du flaire  des grands hommes d’affaire, Saïdou Tiendrébéogo, le patron de CGE-BTP spécialisée dans les travaux publics, décide de s’investir dans la promotion immobilière. Il atteindra son adjectif avec la création  CGE Immobilier, une filiale de son groupe. La société s’engage à construire 1500 logements qui se vendent déjà.

 

Diplômé en  ingénieurie,  Saïdou Tiendrébéogo pourrait vivre paisiblement sa vie en Europe dans la société de BTP française qui l’employait. Cependant en 1999, il décide de rentrer au Burkina Faso pour lancer ses propres affaires. Son tout premier contrat fut la construction de la gare de Douna.

 

« C’est un chantier qui était à 400 Km d’ici (ndlr (Ouagadougou). Je me rappelle que le jour que j’ai reçu l’avis que j’étais attributaire de ce chantier, la nuit je n’ai pas dormi. Je disais : ‘’j’espère que le lendemain matin en arrivant, ils ne vont pas changer d’avis’’. Mais on a fait du bon boulot », se rappelle-t-il avec le sourire.

 

Aujourd’hui Saïdou Tiendrébéogo, n’a plus froid aux jeux. Il défie les grandes multinationales sur leurs terrains. CGE-BTP s’est vu attribué la réalisation d’une autoroute  à quatre voies de 20 km. Cet ambitieux  chantier  s’inscrit dans le cadre du projet Abidjan-Lagos qui vise à connecter les capitales de l’Afrique de l’ouest.

 

« On veut en faire une vitrine d’une société africaine qui sait faire les travaux autoroutiers. Au bout de deux ans, nous aurons une référence d’un projet autoroutier dans nos références techniques », a déclaré Tiendrébéogo qui révèle les secrets de sa réussite. «  Très tôt on a su travailler sur les fondamentaux d’une grande entreprise ; le respect du client, développer le professionnalisme, mettre l’accent sur les capacités de la CGE à réaliser les travaux », explique-t-il.

 

Aujourd’hui, la société de Saïdou Tiendrébéogo est présente dans six  pays de l’Afrique de l’ouest (Mali, Togo, Senegal, Niger, Burkina Faso et Benin). Elle  entend installer ses filières au Nigéria et en Guinée.

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *