Guinée-bissau

Guinée-Bissau : 800.000 électeurs pour choisir le nouveau président

guinée-urne

La Guinée-Bissau s’offre les chances de rompre avec le cycle de coups d’Etat qui écornent son image. Le premier tour des élections présidentielle et législative  s’est déroulé dans le calme et les 800.000 électeurs Bissau-guinéens sont encore invités aux urnes ce dimanche pour départager José Mario Vaz et Nuno Gomes Nabiam.

Le second tour de l’élection présidentielle en Guinée-Bissau se déroule dans le calme depuis 7h du matin. Selon les correspondants de l’AFP présents sur les lieux, les  membres des bureaux de vote sont  à l’heure et la mobilisation est forte.

Pour ne pas rater l’occasion d’exprimer leur choix, certains citoyens ont passé une partie de la nuit près des bureaux de vote. Fatigués d’attendre, ils marquent leurs positions dans les longues files avec des cailloux ou encore des cannettes.

José Mario Vaz (57 ans)  du parti africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC)  arrivé en tête lors du 1er tour (40,89%), affronte son adversaire Nuno Gomes Nabiam, 51 ans, sans parti politique (24,79%).

Depuis son indépendance en 1975, la Guinée-Bissau a enregistré plusieurs coups d’Etat dont le dernier remonte au 12 avril 2012.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *