A la Une, Affaires, Côte d’Ivoire

CocoaAction : le nouveau plan de restructuration du cacao ivoirien

Cacao-600x4001[1]

Les grandes industries du secteur de Cacao de la Côte d’Ivoire ont compris la nécessité de mutualiser leurs efforts. Le 20 mai les géants du secteur ont signé à Abidjan une déclaration d’intention pour la mise en œuvre commune d’un plan de développement de la filière, dénommée CocoaAction.

L’industrie de cacao ivoirienne a de beaux jours devant elle. Après la forte progression enregistrée (15%) l’année écoulée, la Cote d’ivoire passe à la vitesse supérieure avec  CocoaAction, le nouveau plan qui permettra aux industries de soutenir efficacement  les producteurs de cacao.

Une douzaine de  grosses sociétés dont Cargill Cocoa, Archer Daniels Midland, Olam, Mars, Mondelēz et Barry Callebaut ont signé la présente convention qui permettra à la Côte d’Ivoire de tripler sa production. CocoaAction devra contribuer également  à la lutte contre le « swollen shoot », la maladie qui dévaste les vergers et participer à l’amélioration des conditions de vie de la population ivoirienne avec la création des centres de santé et des écoles.

« Cette stratégie ne vise pas uniquement la Côte d’Ivoire, mais aussi le Ghana, car ces deux pays représentent 55% de la production mondiale. L’objectif est de financer la mise à disposition des producteurs de nouveaux plans de production à haut rendement », a expliqué Barry Parkin, le président de la Fondation mondiale du cacao sur Jeune Afrique.

La Côte d’Ivoire a fourni actuellement 36% du cacao mondial avec 1,3 million de tonnes de fèves de l’or brun. Ces chiffres  montrent la forte progression du pays qui produisait seulement  1,2 millions de tonnes la saison dernière.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *