A la Une, Egypte, Politique

Egypte : victoire écrasante du maréchal Sissi

Abdel-Fattah-al-Sisi

L’ex-chef de l’armée et homme fort de l’Egypte, Abdel Fattah al-Sissi, vient d’obtenir une victoire écrasante à la présidentielle, avec 96,2% des suffrages dans près de 90% des bureaux de vote, selon la télévision d’Etat.

Le maréchal à la retraite, Sissi, dirige de facto le gouvernement intérimaire qu’il a mis en place il y a 11 mois juste après avoir destitué et fait emprisonner l’islamiste Mohamed Morsi, le premier président élu démocratiquement dans le plus peuplé des pays arabes. Et il jouit d’un véritable culte de la personnalité depuis que ce gouvernement réprime dans le sang chaque manifestation des partisans de M. Morsi.

Son unique adversaire, le leader de la gauche Hamdeen Sabbahi, n’a recueilli que 3,8% des votes valides, selon ces chiffres non officiels mais collectés par les médias gouvernementaux dans 88,6% des bureaux de vote.

Autant dire qu’il ne peut plus renverser la tendance et qu’il ne fait plus aucun doute que M. Sissi sera proclamé vainqueur lorsque tomberont les résultats officiels, dans quelques jours tout au plus.

Dans la nuit de jeudi, des milliers de supporteurs déchaînés de M. Sissi dansaient et chantaient dans la capitale, surtout sur la place Tahrir, épicentre de la révolte populaire qui chassa du pouvoir Hosni Moubarak début 2011 après 30 années de règne absolu de cet ex-général.

Des feux d’artifice illuminaient le ciel au milieu de posters géants de Sissi, comme en sont couverts par millions les murs du pays depuis qu’il a destitué Morsi le 3 juillet 2013.

La participation, dont le chiffre n’a pas encore été livré, est la seule inconnue et le seul enjeu de ce scrutin joué d’avance, M. Sissi ayant répété jusqu’à l’obsession des mois durant qu’il ne souhaitait prendre la tête de l’Egypte que s’il était assuré d’un adoubement populaire massif.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *