A la Une, Gabon

Gabon : Germaine Acogny marraine du 8ème festival de danse Akini A Loubou

Germaine-Acogny

Germaine Acogny, la célèbre figure de la danse africaine accompagnera la 8ième édition du festival de danse Akini A Loubou prévue du 05 au 07 juin 2014 à Libreville (Gabon).  Des danseurs venus de près d’une dizaine de pays africains et d’Europe sont attendus à cette rencontre culturelle qui s’inscrit dans le cadre de la «Saison danse Gabon 2014».

Le chiffre 7 sera à l’honneur lors de la 8ème édition du festival de danse Akini A Loubou. 7 compagnies provenant des pays comme le Sénégal, le Cameroun, la RDC, le Gabon sont attendus. Même les thèmes qui seront évoqués au cours de la rencontre tourneront au tour du chiffre 7. « 7 propositions pour faire dialoguer la danse avec la musique live, la parole, l’image, l’actualité et le sacré, 7 façons d’explorer ce que la danse peut nous dire aujourd’hui sur nous-mêmes», peut-on lire sur le site Gabonreview.

Pour ce rendez-vous international qui constitue un cadre de réflexion sur l’avenir de la danse en Afrique, les organisateurs ont eu le privilège d’avoir à leurs côtés Germaine Acogny,  l’une des pionnières de la valorisation de la danse africaine.  Née en 1944, l’artiste d’origine sénégalaise avait créé en 1986 à Dakar, l’un des premiers studios de danse et dirigé entre 1977 et 1982, l’école de danse Mudra Afrique de Maurice Béjart.

Auteur du livre « La Danse africaine » publiée en 1980, Germaine Acogny fait partie des 50 femmes les plus influentes d’Afrique selon Jeune Afrique.  Germaine Acogny a reçu plusieurs distinctions au Sénégal tout comme en France.

Chevalier de l’ordre du Mérite et officier de l’ordre des Arts et des Lettres de la République française, elle est également chevalier de l’ordre national du Lion du Sénégal.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *