Affaires, Nigéria

Nigeria : l’incroyable succès de la start-up « Jumia »

jumia
Le site de vente en ligne nigérian, Jumia, fête ses 1 an. Alors que la start-up n’employait qu’une dizaine de personnes lors de ses balbutiements, elle compte désormais plus de 450 employés. Voici l’incroyable histoire d’un site E-commerce qui a le vent en poulpe.

Un an de succès. La start-up en ligne nigériane Jumia a de quoi trinquer pour fêter son premier anniversaire. Ce bazar en ligne qui propose plus de 50 000 produits (vêtements, téléphones, électroménager…) est classé quatrième site nigérian en terme de visite, avec 100 000 visiteurs par jour. Parti de rien, Jumia est aujourd’hui à la tête d’un site de E-commerce le plus en vogue dans le pays le plus peuplé d’Afrique. Il est d’ailleurs le premier site de vente en ligne au Nigeria.

Ce « Amazon » nigérian, s’est lancé dans cette vaste conquête avec un effectif d’à peine dix personnes. Désormais, ce sont près de 450 salariés qui s’activent à la bonne marche du site. Ce géant du net n’a pas froid aux yeux puisqu’il embauche au rythme endiablé de deux personnes par jour. « Je doute qu’il y ait beaucoup de marchés de ce type au monde, avec 160 millions d’habitants, une classe moyenne croissante et rien en termes de grande distribution », s’enthousiasme Tunde Kehinde, le cofondateur de Jumia Nigeria, selon l’AFP.

De retour au pays

Look décontracté, Tunde Kehinde, 29 ans, Cofondateur de Jumia, a débuté sa carrière aux Etats-Unis avant de faire son grand retour au pays pour lancer avec le Ghanéen Raphaël Afaedor, 36 ans, son premier site de E-commerce. Les deux amis se sont rencontrés pendant leurs études à la prestigieuse université américaine d’Harvard. Les deux patrons que vous ne verrez que très rarement en costume et cravate, partagent les mêmes bureaux que leurs jeunes employés dans les vastes open space qu’ils occupent dans un quartier chic de Lagos, la capitale du Nigeria. Bientôt les locaux qu’ils occupent ne suffiront plus à accueillir l’ensemble des employés qui atteindra très prochainement le seuil des 500. Ils devraient bientôt déménager dans un campus tout neuf de 9 000 mètres carrés.

Deux entreprises étrangères ont cru au projet des deux compères, la compagnie allemande Rocket Internet et le groupe luxembourgeois Millicom. Elles ont accepté de financer le projet, et à raison. Rocket Internet a d’ailleurs lancé Jumia au Maroc  et en Egypte, ainsi qu’en Afrique du Sud où la start-up porte un nom différent, Zando. La compagnie allemande se targue d’avoir créé plus de 100 entreprises et 15 000 emplois dans plus de 40 pays différents grâce aux start-ups.

A la conquête de l’Ouest

L’aventure ne s’arrête pas là puisque Jumia devrait débarquer très bientôt au Kenya et dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Un marché propice puisque les chaînes de grande distribution en Afrique ne sont encore que très peu développés. Une aubaine pour ces millions de clients connectés. D’autant plus que l’utilisation d’Internet sur ordinateur, tablette et portable progresse à grande vitesse. Rien qu’au Nigeria, ils étaient 100 millions de personnes en 2012 à, selon les chiffres officiels, utiliser Internet sur les téléphones portables contre 46 millions en 2011.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Jumia Nigeria ne fait pas encore de profit ! Mais clairement, au rythme où le site évolue et étant donné les chiffres encourageants (14 millions d’euros de ventes en ligne en 2012 contre 7,9 euros en 2011), les dirigeants de la start-up ne devrait pas tarder à sortir de nouveau le champagne !

Source : Afrik.com

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *