A la Une, Burkina Faso, Mali

TIC : les universités africaines à l’heure des Moocs

diplomes-africains

Les  cours massifs en ligne (Moocs) pourraient être une solution au nombre de plus en plus pléthorique des étudiants dans les universités africaines. L’Agence universitaire francophone (AUF) a retenu quatre écoles supérieures d’Afrique pour expérimenter la nouvelle technique d’enseignement en vogue en occident.

Les premiers Moocs qui verront jour en Afrique couvriront plusieurs disciplines. Les quatre projets acceptés par l’AUF portent sur  l’écotourisme (initiative de l’Université de Jendouba, Tunisie),  l’économie (université Ouagadougou 2, Burkina Faso et université Ibn Zohr, Maroc),  et l’histoire (l’université des sciences sociales et de gestion de Bamako, Mali).

L’un des avantages de ces cours massifs en ligne est le désengorgement des universités d’Afrique.

« Les Moocs sont une formidable opportunité pour un pays comme le Cameroun où, chaque année, 50 000 jeunes demandent à accéder à l’enseignement supérieur, pour huit universités d’État et deux universités virtuelles. On compte environ 51 étudiants par enseignant, soit un ratio en-deçà des normes préconisées par l’Unesco », explique Emmanuel Tonyé, responsable au sein de l’Université de Yaoundé dans Jeune Afrique.

Au-delà de son aspect fascinant, le Moocs pose des problèmes d’adaptation et de financement. Les professeurs qui faisaient seuls leurs cours seront obligés de se familiariser aux  TIC et maitriser les rouages de la  vidéo en ligne. Les universités qui opteront pour cette nouvelle manière d’enseigner seront également confrontées à la mauvaise qualité du débit de la connexion en Afrique.

Pour l’heure les cours seront dispensés sur la base du bénévolat cependant des réflexions se font  pour associer au projet d’autres partenaires comme les acteurs du secteur privé.  Les Moocs ont pris forme aux USA dans les années 2000.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *