Mode, Togo

Togo : Lomé accueille FAMS du 18 au 24 aout prochain

100_5769

Quand la mode se mêle à la santé, ça donne FAMS (Festival Africain de Mode-Santé), un concept imaginé par Sylvia DOSSEY-ANYRON, directrice du show room « Lys & Lee Création », et qui va se consacrer exclusivement à la vie des malades dans les hôpitaux.

Le festival qui est à sa première édition dont le lancement a été effectif jeudi 19 juin à Lomé, vise notamment à soutenir les personnes soufrant d’hypertension artérielle à travers toute l’Afrique et dans le monde au fil du temps.

Et c’est Emmanuel Sheyi Adébayor, le capitaine des Eperviers du Togo, qui est l’ambassadeur de cette édition

Pour les organisateurs, il s’agira donc de mener des sensibilisations pour la tension artérielle qui décime des milliers de vies.

Prévu, FAMS est un cadre unique de brassage de connaissance et de savoirs où concepteurs de modes, stylistes, mannequins, agents de la Santé, journaliste, entreprises, s’émuleront de talents, de savoir-faire pour mettre en exergue à la fois la Mode et la santé des populations.

A travers une panoplie d’activités, les organisateurs entendent promouvoir un Togo créateur, un moment unique ou la mode, la musique, les cultures, les arts et la promotion de la santé se mélangent pour renforcer la dynamique des industries culturelles.

Au menu, des conférences débats, des séances de sensibilisation sur l’hypertension artérielle, une soirée de gala et de défilé de mode, un marathon, une sortie récréative, etc.

Le comité d’organisation prévoit également mener des actions de sensibilisation contre la vente et l’achat des médicaments contrefaits, exposés à chaque coin de rue à Lomé et à l’intérieur du pays.

Justifiant la corrélation entre la Mode et la Santé, la promotrice indique les deux concepts ont un point commun : la qualité.

Par conséquent, souligne Mme DOSSEY-ANYRON, « la mode étant un vecteur qui rassemble du beau monde, permet alors de mieux informer, mieux éduquer et de mieux sensibiliser ».

Elle annonce par ailleurs que 40% des fonds recueillis lors de l’évènement, serviront à acheter des tensiomètres et des balances à des hôpitaux de Kpalimé, ville située à 120 km de Lomé.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. salut toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *