A la Une, Affaires, Madagascar

Transport aérien : Madagascar décroche le prix du « meilleur marketing »

11db078e

Le Madagascar aurait fait ses preuves dans la contribution du transport aérien dans le développement du tourisme dans les autres pays africains.

Une reconnaissance qui lui a valu la semaine dernière, le prix du « meilleur marketing » lors du 9e forum de « ROUTES AFRICA » qui s’est tenu dernièrement au Zimbabwe avec l’appui de la Banque Mondiale, autour du thème : « La croissance du secteur de l’aviation ». 

Ouvert par le vice-président zimbabwéen Joice Mujuru, le forum a rassemblé quelques 300 délégués de 40 compagnies aériennes, 50 aéroports et 30 opérateurs de tourisme.

Une délégation malgache conduite conjointement par les ministres du Tourisme, Benjamina Ramanantsoa et des Transports, Ulrich Andriantiana, a été donc honorée lors du gala officiel aux Chutes de Victoria.

Il ressort de cette rencontre que « la contribution de l’Afrique est seulement de 2,3% en ce qui concerne les passagers de l’aviation mondiale ».

« Le secteur de l’aviation de l’Afrique est confronté à des défis tels que l’état de sécurité médiocre, les régimes de visa restrictifs, les coûts élevés des opérations, l’insuffisance des infrastructures et l’instabilité politique », a indiqué le secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines, Elijah Chingosho.

A lire aussi :

2 Comments

  1. SPIRIDON

    Celle là c’est la meilleure de l’année !!!!!! Parlez de la Cie à ceux qui devaient prendre le vol Marseille du 26 juin reporté au 28 à 8h10 puis avancé à 3h00 du matin avec embarquement à minuit et reporté enfin à 9h30 avec 3h de retard à Marseille sur l’horaire normal .Ça c’est du marketing !!!!Et une bonne pub pour la compagnie.Les voyageurs étaient outrés d’un tel comportement d’une compagnie aérienne

  2. Bertrand Dunod

    Espérons que cette reconnaissance amènera Air Madagacar à progresser encore dans la qualité de sa prestation, certes meilleure qu’en 2013, mais loin d’être au niveau indispensable, particulièrement dans la desserte de ses destinations nationales (Sainte Marie en particulier) et de sîles Vanille.
    Gageons aussi que cette distinction incitera ses actionnaires à lui donner les moyens matériels et humains de retrouver sa place de leader aéronautique de l’Océan Indien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *