Gabon

Gabon : une caravane chirurgicale gratuite débute ce lundi

bloc2
Plus d’une centaine de patients gabonais souffrant de malformations et autres formes de pathologies seront gratuitement opérés du 7 au 13 juillet 2014 à l’Hôpital de Melen. Conjointement initiée par le Rotary Club Libreville Komo, l’association Adama et le ministère gabonais de la Santé, cette compagne d’interventions chirurgicales sera exécutée par des médecins expérimentés venus de Nice (France).
Pendant une semaine, 106 patients souffrant des malformations faciales, de l’orthopédie, chimiothérapie sur des cicatrices spécifiques et de l’hernie congénitale seront libérés de leur mal. Malgré la bonne volonté des organisateurs, toutes la population gabonaise ne pourra pas bénéficier de cette occasion en or.
«On ne peut faire que ce qu’il nous sera possible de faire, tout en tenant compte de la seule semaine dont nous disposons en termes de temps. C’est court, mais on fera de notre mieux», a déclaré le Dr Stéphane Gentil, responsable de l’association Adama.  Il a cependant rappelé que l’objectif de la mission chirurgicale est de redonner le sourire aux enfants malades.
L’objectif est « de rendre le sourire aux enfants d’Afrique au sens propre et au sens figuré. A cet effet, la plupart des jeunes patients seront opérés de fentes labiales (becs de lièvre) pour leur permettre de sourire à la vie.»
L’association Adama a été créée par le Docteur Stéphane Gentil à la suite d’une mission au Burkina Faso en juillet-août 2006. Adama, c’est le prénom d’une petite fille défigurée par un bec de lièvre, que sa maman avait amenée au dispensaire après avoir parcouru plus de 100 kilomètres en brousse, et qui n’a pas pu être opérée, faute de respirateur pédiatrique. Elles avaient dû rentrer au village dans la plus grande détresse. Son souvenir s’est imposé à nous.
L’association a pour but l’organisation de missions chirurgicales et médicales, la construction de puits, de structures d’accueil pour les enfants et de structures d’aide aux familles démunies (micro-crédit ou financement d’équipement de travail), peut-on lire sur le site de l’association.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. mon souffre du bec de lievre a kan la prochaine caravane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *