A la Une, Côte d’Ivoire

Gohou Michel : le succès au bout de l’effort !

gohou

Né le 18 mars 1959 à Gagnoa en côte d’Ivoire, Gohou Michel n’est pas venu au monde avec une cuillère dans la bouche. En dépit des vicissitudes de la vie, il a réussi à se frayer un chemin, s’est forgé et devenu aujourd’hui le comédien ivoirien le mieux payé.  Marié et père de cinq enfants,  Gohou est devenu au fil du temps, réalisateur, producteur et scénariste.

Sa persévérance, son acharnement au travail et sa rage de réussir ont fait de lui, le comédien le plus parfait qu’il y ait en Afrique, si on peut se permettre de le dire ainsi.

Primé plusieurs fois pour la qualité de ses œuvres, ses prestations, il continue de recevoir des sollicitations de part et d’autres pour tourner dans des téléfilms, dans des publicités, dans des clips vidéo. Son charisme  doublé de son professionnalisme et son engagement dans des causes nobles, font de lui également un leader d’opinion.

Loin d’affirmer qu’il est au sommet de sa gloire, puisque lui-même affirme « qu’il n’est qu’à mi-parcours, qu’il n’est pas une star et qu’il a encore du travail à faire »,  sa réussite a été un véritable parcours de combattant. La vie ne lui a pas fait cadeau comme on le dit souvent. Gohou a vraiment galéré.

Issu d’un milieu défavorisé avec un père instituteur et une mère commerçante, Michel Gohou Doukourou Siriki, préférait s’enfermer seul dans son coin a cause de son handicap physique. Il était toujours à l’écart des autres enfants de son âge.

A l’école primaire, dans son village (Djatégnoa), il s’isolait pour fuir le regard et les moqueries des autres. On ne l’entendait presque jamais parler en classe. Ses soucis de santé l’on conduit à trainer sa bosse partout. Personne dans son entourage ne croyait en sa survie et encore moins à un quelconque succès qu’il pourrait avoir dans le métier dans arts

Le maître de la classe Victor Yobo, pour l’aider à surmonter les moqueries et son handicap, lui propose un rôle dans la troupe de l’école. Après sa prestation, le regard des autres commence à changer.

La maladie qui le ronge freine son élan et ses rêves. Il est effectivement paralysé et la tentative de ses parents de le soigner,  le conduit au Burkina-Faso. Au bout de trois ans, il obtient la guérison. Mais l’école, c’est fini pour lui et il espère en sa passion « la comédie » 

Il débarque à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire et pour survivre, se livre a plusieurs petits métiers : vendeur d’eau, blanchisseur, réparateur etc. 

Soulignons qu’il n’a pas été formé comme comédien. C’est un métier qu’il a appris sur le tas. Et il l’a d’ailleurs bien appris. Et c’est à Abobo que commence l’expérience de notre artiste. La troupe du « Fétiche Eburnéen » fait ses répétitions au centre culturel une occasion pour Gohou qui demande à intégrer le groupe. Il fera son apprentissage dans cette troupe. Puis, il travaillera avec l’Attounglan, ensuite le Théâtre national, le Gaska Théâtre, la Compagnie nationale de théâtre, le N’Zassa Théâtre…

Sa rencontre avec Daniel Cuxac en 1993, l’a fait intégrer dans la troupe « Les Guignols d’Abidjan ». Dès lors, son talent jusque-là méconnu du public va exploser au grand jour.

Depuis, la vie de Michel Gohou a changé. « Avant, quand je passais dans la rue, les gens disaient : venez, venez voir ça ! Comme si j’étais un objet. Et ils se moquaient de mon physique. J’en ai vraiment souffert mais, aujourd’hui, ce n’est plus la même réaction », affirme-t-il.

Gohou parcourt les capitales africaines et même au delà. Partout en Afrique son talent est reconnu. C’est en quelque sorte, le couronnement après cette traversée du désert.

A la question de savoir s’il est riche matériellement, il a répondu récemment sur une chaine de télévision africaine en ces termes : « Quand je vais au restaurant et après avoir mangé, les gens se proposent de payer ma note, quand je veux voyager et les gens veulent me payer le billet d’avion et une fois dans l’avion, tout le monde veut causer avec moi, je pense que c’est cela la vraie richesse ».

 « Je remercie Dieu de m’avoir aidé à franchir un cap dans ma vie. Il m’a permis de faire un métier qui m’a aidé à m’aimer, à m’apprécier tel que je suis. Grâce à Lui, aujourd’hui, j’ai une famille, une femme, 5 enfants. Je suis un père heureux», se réjouit l’artiste comédien.

 Voici sa filmographie : 

· Ma Famille
· Cauphy Gombo
· C’est l’homme qui fait l’homme.
· Les Guignols d’Abidjan
· Gohou Show
· Les mariés du net
· Les mariés du net 2 (les mariés pas net)
· Maquis le Dromikan V3
· Un homme pour deux sœurs
· Danger permanent
· Dr Boris
· Le choix de Mariane
· Une famille sans scrupules
· L’Escroc
· Trio de Choc – Scandale dans la famille
· La cour commune
· Les Dragueurs
· Marco et Clara
· Mon père a pris ma femme
· Pardon ! Je t’aime
· Invités surprises
· Amour & Trahison
· Affaire de Femmes
· Haaa le Pouvoir!!!
· Quand les éléphants se battent avec Adrienne Koutouan (Etalon d’or au FESPACO, Série TV de 108 épisodes)
· Un mari pour deux sœurs
. Miss Diamant (série télévisée en cours de tournage au Togo).

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

2 Comments

  1. J’aime ce vraiment

  2. Il est parmis les plus grand comediens africains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *