A la Une, Affaires, Côte d’Ivoire

Economie : Moody’s attribue un B1 à la Côte d’Ivoire

moodys_slider

Apres le Sénégal, le Ghana, la Zambie, le Mozambique et le Kenya, c’est autour de la Côte d’Ivoire d’obtenir  la  note souveraine «  B1 » par Moody’s.

La même note a également été attribuée à l’émission obligataire de 500 millions de dollars que va lancer le gouvernement ivoirien en juillet.

C’est la première fois que le pays est noté par une agence internationale.

Selon Moody’s, quatre éléments principaux ont pesé dans l’évaluation de la solvabilité du pays: un potentiel de croissance élevé, une dette publique et un déficit budgétaire sous contrôle, mais aussi la précarité institutionnelle et une vulnérabilité politique réelle bien que modérée.

Moody’s note que la Côte d’Ivoire a vu ses investissements étrangers et intérieurs redécoller depuis le retour à la stabilité politique dans le pays.

Avec une croissance économique annuelle de l’ordre de 9%, Abidjan fait mieux que la plupart des États de la région. La note tient également compte « des paramètres budgétaires solides » du pays.

L’agence de notation américaine salue ces efforts et se félicite du fait que le gouvernement ivoirien a instauré une série de mesures destinées à relancer le secteur privé en créant notamment un tribunal de commerce, en encourageant les prêts aux petites et moyennes entreprises et en privatisant les dernières entreprises d’État.

L’agence indique toutefois que l’évaluation du pays pourrait être revue à la baisse dans le cas d’une « forte recrudescence des tensions politiques et sociales » qui compromettrait les perspectives de croissances du pays à moyen terme ou « d’un revirement en matière de réformes structurelles ».

Une détérioration des comptes publics pourrait également conduire à une révision à la baisse de la note de la Côte d’Ivoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *