A la Une, Politique

Sommet USA-Afrique : 47 dirigeants africains à la Maison Blanche du 5 au 6 août

macky-sall-barack-obama_0

Sur invitation de Barack Obama, 47 chefs d’Etat africains participeront les 5 et 6 août prochains à un sommet à la Maison Blanche.

Ce sommet se situe dans le cadre du renforcement des liens entre les deux continents. En d’autres termes, il s’agit pour les Etats Unis d’Amérique de « renforcer la présence diplomatique américaine en Afrique ».

Selon Jonathan Lalley, un porte-parole de la Maison Blanche, la rencontre fera progresser les objectifs de l’administration en matière de commerce et d’investissement en Afrique et mettra en évidence l’engagement des Etats-Unis envers la sécurité de l’Afrique, le développement de la démocratie et de ses habitants.

Parmi les pays absents de la liste des pays invités, figurent : le Zimbabwe, le Soudan, la Guinée Bissau, mais aussi l’Egypte et Madagascar.

Dans un communiqué,  la Maison Blanche avait  souligné que ces pays font partie de ceux « n’ayant pas de bonnes relations avec les Etats-Unis ou sont suspendus de l’Union africaine ».
Le principe de ce sommet était acquis depuis la tournée africaine de Barack Obama en juin dernier.

Né aux Etats-Unis d’une mère américaine et d’un père kényan, Barack Obama avait lancé l’idée de ce sommet fin juin 2013 lors du volet sud-africain d’une tournée qui l’avait aussi mené au Sénégal et en Tanzanie.

Lors d’un discours au Cap, il avait dit souhaiter « ouvrir un nouveau chapitre dans la relation entre les Etats-Unis et l’Afrique » en annonçant ce sommet, le premier du genre.

Face à la percée de la Chine et d’autres puissances émergentes, les conseillers économiques de Barack Obama l’ont exhorté à renforcer la présence diplomatique américaine sur le continent.

Au début de sa tournée, Barack Obama avait cependant cherché à minimiser les rivalités entre investisseurs étrangers en Afrique, estimant qu’il n’y avait pas de « guerre froide » en cours sur le continent.

A lire aussi :

3 Comments

  1. Bayoussoula

    Je remercie la maisopn blanche pour cette initiative de convoquer des présidents Africains pour pour parler du changement à mon avis je croix qu’il etait claire de dire à ces derniers de ne pas conserver trops longtemps le pouvoir et que la liberté d’expréssion et le verai sens de la démogratie doit régner aux peuples, et ceux qui ont plus de deux mandats doivent arreter.

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *