A la Une, Nigéria

Cimenterie : Quand Dangoté « dérange » les groupes occidentaux

dangote
Au Nigéria, Dangote Cement est de loin le numéro1 de la cimenterie. Cette position de leader de la société du plus riche d’Afrique dérange le groupe français  Lafarge. Ce dernier pour faire face à la concurrence vient de racheter les parts des sociétés Ashaka Cement, Atlas Cement et Unicem et devient Lafarge Africa. Le coût de la transaction est évaluée à 1,35 milliard de dollars, financé en cash et en actions.

 
Le cimentier français coté à Lagos s’offre les armes nécessaires pour venir à bout de son concurrent nigérian Dangote Cement. La nouvelle fusion effectuée avec les sociétés nigérianes et sud-africaines permettront au groupe de se repositionner le marché africain du ciment.

 
«Le principal intérêt, du point de vue de Lafarge, est de réagir à l’expansion agressive de Dangote en Afrique tout en se renforçant au Nigeria pour faire face a la domination de ce dernier », a souligné Andy Gboka, analyste chez Exotix, interrogé par Jeune Afrique.

 
Le groupe français compte sur ses nouvelles installations pour augmenter à 17 millions de tonnes sa production en 2017. L’un des avantages de cette opération est la possibilité pour le groupe de lever des fonds pour réaliser ses projets géants.

 
Si pour les dirigeants du groupe la fusion semble une bonne affaire, tel n’est pas le cas des analystes qui jugent trop couteuse l’opération. « Nous croyons que même s’il y a des actifs intéressants, la question du prix est un véritable enjeu et que quelques uns des actifs acquis vont diluer la valeur actionnariale », estime Renaissance Capital.

 

 

De son côté, Dangote Cement a annoncé qu’il doublera très prochainement sa production et atteindre ainsi 40 millions de tonnes. Le directeur du  groupe explique leur succès sur le continent. «  Une des raisons pour laquelle nous avons pu progresser autant en Afrique, c’est parce que nous n’avons pas de contraintes financières. Les autres majors du secteur en Afrique sont obligés de recourir à des emprunts pour réaliser des acquisitions sur le continent », détaille Edwin Devakumar.

Dangote Cement_510x350

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *