A la Une, Burkina Faso

Cinéma: FESPACO 2015 s’ouvre à la diaspora africaine

fespaco10

La 24ème édition du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou(FESPACO) prévue du 28 février au 7 mars 2015 dans la capitale burkinabè annonce plusieurs innovations. Autrefois absents, les films numériques pourront désormais être nominés pour l’Etalon d’or de Yennenga. Avant cette nouvelle mesure, seules les productions réalisées ou converties en 35 millimètres pouvaient prétendre au prestigieux trophée.

L’autre innovation apportée par les organisateurs du festival est la participation des films de la diaspora à la conquête du l’Etalon d’or de Yennenga et du prix du meilleur court métrage,  documentaire et la série télévisuelle.Pour les organisateurs, cette démarche répond aux attentes des africains de l’occident et améliorera la qualité des productions en compétition.

Précisons également que la dotation financière globale qui accompagne les trophées doublera en 2015, passant de 10 millions à 20 millions. « Ce soutien de l’Etat burkinabè vise à saluer le mérite des créateurs africains qui participent au Fespaco », explique Michel Ouédraogo, le Délégué général du Festival.

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) est créé en 1969. Il a pour objectif de favoriser la diffusion de toutes les œuvres du cinéma africain et permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. cynthia elisabeth

    Salut,
    j’aimerais avoir toutes les modalités s’il vous plait… c’est à dire comment s’inscrit t on? quel est le délai? comment fait on parvenir les productions?
    je suis une jeune cinéaste camerounaise, et j »ai deux films de différents formats (un court et un long métrage) que je voudrais mettre en compétition…
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *