A la Une, Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire : respect de la déclaration de Maputo en 2015

agri

Tous les secteurs de l’économie ivoirienne bougent depuis quelques mois. Après les multiples reformes entreprises dans le secteur minier, le pays fait désormais du développement de son agriculture, une priorité. Lors de la cérémonie de présentation du Programme national d’investissement agricole (PNIA) 2010-2015, le ministre ivoirien de l’agriculture Mamadou Sangafowa Coulibaly a indiqué que la Côte d’Ivoire consacrera 10% de son budget annuel à l’agriculture.

La Côte d’Ivoire veut respecter les engagements pris à Maputo en 2003 qui obligent les pays africains à consacrer 10% de leur budget au secteur agricole. Seul le Niger, le Burkina Faso et les pays du Maghreb ont atteint ce chiffre.

Le ministre ivoirien explique le retard accusé par les crises politiques qui ont paralysé la Côte d’Ivoire. « Vous savez que nous avons traversé dix années de crise et au sortir de cette crise, il a fallu réhabiliter tout le pays dans tous les sens du terme  (…) Je pense que d’ici 2015, la Côte d’Ivoire pourra atteindre l’objectif de 10% de son budget consacrés à l’investissement agricole », précise-t-il.

Pour rappel, l’agriculture représente 25% du PIB de la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire fournit actuellement 36% du cacao mondial avec 1,3 million de tonnes de fèves de l’or brun. Ces chiffres  montrent la forte progression du pays qui produisait seulement  1,2 millions de tonnes la saison dernière.

Avec le nouveau Programme national d’investissement agricole (PNIA) d’un montant de 2040 milliards de FCFA, la Côte d’Ivoire compte augmenter sa production agricole et en faire « l’avenir du pays », comme le souhaite le ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly.

A lire aussi :

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *