Burkina Faso

Burkina Faso : hommages au cinéaste Adama Sallé décédé lundi

Sallé-Adama-624x415

Adama Sallé est décédé ce lundi 21 juillet 2014 au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, des suites de maladie. Le jeune cinéaste burkinabè de 33 ans a été lauréat de plusieurs distinctions sur le continent. Selon sa productrice, il souffrait de la dengue hémorragique et d’insuffisance rénale.

Né en 1981 à Zaongo (centre du Burkina Faso), Adama Sallé est diplômé en communication à l’Université de Ouagadougou. Il s’est fait connaitre dans le monde de la culture avec son premier roman « Un mariage oblique » publié aux éditions Le Manuscrit.

Il s’initie au cinéma à l’Ecole supérieure des arts visuels(ESAV) de Marrakech(Maroc). En 2011, « L’or blanc », le premier film d’ Adama Sallé a remporté au  FESPACO 2011, le prix René Monory de la meilleure école de cinéma africain et le prix de la meilleure fiction des écoles du festival panafricain.

En 2013, Adama Sallé a reçu le grand prix UEMOA Kodjo Ebouclé du meilleur film à la 13e édition de Clap Ivoire avec son film « Tao tao ». Pour rappel, cette compétition est réservée aux jeunes cinéastes de l’Union économique et monétaire ouest-africaine(UEMOA).

La même année, il remporte toujours avec le court-metrage « Tao-tao », le prix de la meilleure interprétation féminine grâce à la jeune actrice Alizéta Guiré.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *