A la Une

Congo : Loemba Delho, passionnée de la caméra

cinema-africain

A 32 ans, Yana Loemba Delho, fait partie des rares femmes africaines cinéastes d’Afrique. En 2011, elle crée LDYN, sa structure de production et tourne l’année suivante  le court-métrage « Troc » puis « Le droit d’aimer » en 2014. Yana Loemba Delho se lance dans la production des émissions télévisées avec  « Talents cachés », diffusée sur la chaîne DVS Plus. Le programme fait la promotion culturelle et artistique des jeunes congolais.

Fille de la première femme notaire de son pays, cette scénariste, réalisatrice et productrice force l’admiration. Pourtant, cette inconditionnelle du 7ème art qui a fait ses études cinématographiques dans l’hexagone se souvient qu’au début son rêve professionnel n’était pas vraiment accepté.

« J’ai toujours voulu être moi-même et non une autre. C’est peut être une forme de rébellion au regard de la famille et de notre société, mais j’assume. A mes débuts, c’était difficile de faire comprendre ma passion du cinéma à certaines personnes de ma famille, et en dehors de celle-ci, les gens étaient étonnés de voir une jeune femme vouloir être derrière la caméra. Finalement, les résultats ont convaincu », citée par nos confères de Lomeinfos.com.   

Selon la même source, la Congolaise a reçu le Prix de l’Encouragement  au centre culturel Jean-Baptiste Tati-Loutard à Pointe-Noire pour son film « Troc ». Ainsi, celle qui prépare un documentaire sur « La famille paternelle » et met la dernière main à une série d’animations intitulées « Ambiance Mboka », en probable partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, est toujours à la caméra. D’ores et déjà, son premier long métrage, « Les jeunes au pouvoir » est prévu pour 2015.

 

Africa Top Success avec Lomeinfos 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *