Gabon

Forbes : deux gabonais parmi les 20 jeunes meilleurs entrepreneurs africains

Anthony-Obame-Silver-960x540

Serge Thierry Mickoto, 41 ans, directeur général du Fonds Gabonais d’Investissement Stratégique (FGIS) et Anthony Obame, 24 ans, champion du monde et d’Afrique de Taekwondo, sont deux jeunes gabonais figurant dans le classement africain des 20 meilleurs jeunes entrepreneurs du célèbre magazine anglais Forbes.

Ces deux jeunes entrepreneurs occupent respectivement la 18è et la 19ième place dans le classement.

Ils ont entre 24 et 42 ans et apparaissent comme la génération montante susceptible de prendre le relais des « dinosaures » actuels.

Le premier de ces jeunes entrepreneurs est Magatte Wade, 38 ans, fondatrice d’Adina au Sénégal.

Dans la foulée, l’on retrouve également les icônes du football africain, l’ivoirien Didier Drogba (5è) et le camerounais Samuel Eto’o (9è).

Le magazine qui met au devant de la scène africaine quelques figures emblématiques africaines issues du monde des affaires, de la politique et du sport.

Portraits des deux hommes

Serge Thierry Mickoto est au cœur de la stratégie de diversification de l’économie gabonaise, chère à Ali Bongo. Le fonds qu’il dirige depuis début 2012 a une double mission : gérer les participations de l’État dans les entreprises, mais aussi et surtout rentabiliser une partie de la manne pétrolière (environ 10 %) grâce au développement de nouvelles filières. L’objectif étant de créer des sources de revenus autres que l’exploitation de l’or noir. Habile négociateur et bon gestionnaire, selon ses collaborateurs, Serge Mickoto, expert-comptable à l’origine, est un ancien cadre de BGFI Bank, le premier groupe financier d’Afrique centrale. Il est surtout connu comme le redresseur de la filiale équato-guinéenne du groupe.

Anthony Obame, né le 10 septembre 1988 est un taekwondoïste gabonais. Vice-champion olympique en 2012, il est le premier et unique médaillé olympique gabonais. Sa famille est originaire de Bitam, dans le grand nord du Gabon1. Il découvre le taekwondo dès l’âge de 6 ans, dans le club de l’armée de l’air gabonaise où son père l’inscrit1. Le jeune Anthony Obame, plus souvent appelé « Mandy » par son entourage, commence la compétition au début desannées 2000, dans le club « Big-Man » situé au Delta postal près d’Agondjé, dans le nord de Libreville ; il y est entraîné par le Maître El Hassan. Il évolue notamment aux côtés de ses collègues Yoan, Bobo James, Gaël, Albanc, Erolle Mintsa alias Teckman, etc. Il remporte des compétitions et est élu plusieurs fois meilleur combattant, ce qui attire l’attention de la sélection nationale.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *