A la Une, Gabon, Politique

Sommet USA-Afrique : l’Evêque Mike Jocktane à la Maison Blanche

1297854177

Les noms des chefs d’Etats, de gouvernements et d’autres personnalités africaines invitées par le locataire de la Maison Blanche, dans le cadre du Sommet USA-Afrique, se dévoilent peu à peu.

Sur invitation de l’African Presidential Center, l’Evêque et homme politique Mike S. Jocktane sera à Washington DC du 2 au 7 août 2014.

Jocktane prendra donc part à cette rencontre sur le développement économique du continent.

L’ancien conseiller personnel du défunt président Omar Bongo, et aujourd’hui opposé au régime d’Ali Bongo, rencontrera d’autres leaders africains et américains aux fins d’une présentation de l’état de la démocratie au Gabon.

Au cours de ces rencontres, Mike Jocktane va également se concerter avec les leaders de l’opposition africaine dans le but d’une présentation unitaire des entraves à la démocratisation du continent africain.

Notons que plusieurs autres leaders politiques, syndicaux et de la société civile gabonaise se trouvent aussi aux Etats-Unis pour présenter, chacun selon ses convictions, le Gabon à la communauté internationale.

Biographie de Mike Jocktane

Né à Paris le 03 juillet 1972, l’Evêque Mike. S. Jocktane est le second d’une famille de quatre enfants. Du fait de sa naissance en France et de la nationalité gabonaise de ses parents, il jouit d’une double nationalité dont le privilège, lui confère un esprit cosmopolite, puisque ayant régulièrement vécu entre ces deux pays.

Après un début d’étude au Gabon où sont installé ses parents, il revient poursuivre ses études en France en 1988. Son séjour parisien est couronné par l’obtention de son baccalauréat. Déjà distingué et encouragé parmi sa génération pour ses études, il fréquente l’Université Paris II Assas pour étudier les Sciences Economiques. Mais au cours la même année, il reçoit de Dieu l’appel à se consacrer pleinement à la prédication de l’Evangile. En réalité, il s’agit là de l’accomplissement d’un long processus d’émancipation spirituelle. On situe les racines de sa vocation dans la fin des années 1980.

C’est notamment à cette période dite de « réveil spirituel » qui secoua le Gabon à l’instar d’autres nations du continent africain qu’on reconnaît sur lui la main de Dieu. Converti à l’âge de 14 ans ; le 03 Février 1987 marque le début d’un engagement au côté d’autres jeunes dans la propagation de la foi en Christ jusque là, jamais manifestée de la sorte au Gabon. Et cela à une époque d’intenses bouleversements sociopolitiques et culturels.

L’Eglise d’ailleurs par ce mouvement de réveil y a contribué par de nombreuses propositions qui affectent aujourd’hui encore de nombreuses vies. Tout au long de cette période, il fait ses premiers pas dans le christianisme au sein du Mouvement Protestant de l’Union Chrétienne des Jeunes Gens (U.C.J.G) à Port-Gentil. Il deviendra par la suite membre du Centre d’Evangélisation Béthanie où il a occupé de nombreuses responsabilités.

En France l’avènement de son ministère est marqué par une série de programme organisé dans diverses villes en France. Avec de faibles revenus : issus pour l’essentiel de sa bourse d’étude ; il s’organise et participe avec quelques chrétiens qui croient en sa vocation à bâtir la première église : le Mont Carmel à Paris. Epris de connaissances, il s’en va aux Etats-Unis.

C’est à l’Institut Christ For the Nations de Dallas qu’il commence sa formation ministérielle. Mais le désir en connaissances théologiques et en administration d’œuvres chrétiennes se faisant davantage sentir, il se rend à Tulsa dans L’Etat de l’Oklahoma, où il intègre la prestigieuse Université chrétienne Oral Roberts et en sort diplômé en 1996.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *