Politique

Michelle Obama aux Premières dames d’Afrique : « Nous devons nous battre pour nos filles »

michelle

Aujourd’hui, le nombre des femmes dans le monde est plus élevé que celle des hommes.

Eduquer alors une fille c’est éduquer toute une nation. Cette assertion, eh bien, la Première dame des Etats-Unis  l’a comprise.

Au dernier jour du sommet Etats-Unis/Afrique à Washington, Michelle Obama a donc invité ses homologues africaines à se « battre » pour que les jeunes filles du continent puissent avoir un meilleur accès au système éducatif.

L’éducation joue un rôle essentiel pour mettre les femmes en mesure de gérer leur propre vie. Elle est très importante parce qu’elle ouvre des perspectives économiques.

L’accès à l’emploi moderne et à la haute fonction étant subordonné à une scolarisation et une formation suffisantes.

L’éducation favorise également la pleine participation de la femme au développement au même titre que l’homme.

Suivant le mot  d’ordre « Ramenez nos filles », la campagne de soutien aux jeunes Nigérianes enlevées par les islamistes de Boko Haram, Mme Obama a lancé aux Premières dames d’Afrique : « Nous devons nous battre pour nos filles ».

« Aucune fille au monde ne devrait avoir peur d’aller à l’école. Cela devrait nous sembler intolérable », a-t-elle soutenu lors d’une discussion avec Blanche Laura Bush, l’épouse de George W. Bush.

Outre les échanges commerciaux et les perspectives économiques du continent africain, le sommet Etats-Unis/Afrique s’est  penché sur le sort des femmes africaines.

 

 

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *