Sénégal

Sénégal : Eau potable pour tous, nouveau défi du gouvernement

eau-potable

Le gouvernement sénégalais  fait de  l’accès en eau potable, une priorité nationale. Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye a annoncé mercredi 13 août, la construction de  300 ouvrages hydrauliques, d’ici à 2018. Les fonds pour réalisés ce vaste chantier sont disponibles selon le ministre sénégalais.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye était ce mercredi  dans la  région de Tambacounda dans le cadre d’une tournée nationale qui lui a permis de faire l’état des lieux des infrastructures disponibles et recueillir  les besoins des population. Il a promis la constriction 85 forages dans la localité dans les mois à venir.

Ces nouvelles installations approvisionneront 240.000 personnes selon le Programme eau et assainissement pour le millénaire (PEPAM).

En raison des efforts fournis durant ces dernières années par le PEPAM et le Programme national de développement local (PNDL), les collectivités locales, les ONG, la région a un taux global d’accès à l’eau potable de 83,19%, avec 89,70% à Bakel, 75,85% à Goudiry, 90,78% à Koumpentoum, et 76,62% à Tambacounda, selon le ministère de tutelle, a indiqué le ministre sur  APS.

L’Union européenne (27,5 millions d’euros), la Banque africaine de développement (30 milliards de francs CFA), l’Union économique et monétaire ouest-africaine (six milliards de francs CFA), le Fonds saoudien (cinq milliards de francs CFA) et la Coopération japonaise (cinq milliards de francs CFA) participent à la réalisation de cet ambitieux projet qui améliorera les conditions de vie des populations bénéficiaires.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *