A la Une, Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire : les palmiers qui produisent de l’électricité

palmier

La Côte d’Ivoire sera dans moins de deux ans, le premier pays africain à disposer d’une centrale d’énergie alimentée par de la biomasse connectée au réseau national. Initié par l’Ivoirien  David Billon de la société Biokala, le projet sera réalisé à Aboisso, une localité située à une centaine de Km à l’Est d’Abidjan.

La nouvelle centrale  produira environ 288 GWh d’électricité et réduira la dépendance énergétique de la Côte d’Ivoire. Selon le site du magazine Jeune Afrique, le coût de la construction de la centrale est estimé à 50 millions d’euros.

Les principaux partenaires du projet sont Sifca (dont Biokala est une filiale), EDF et Bouygues. Sifca s’engage à fournir la matière première qui servira à assurer le fonctionnement de la centrale. En effet le projet nécessite environ 300 000 tonnes de biomasse. Les troncs et des feuilles de palmier seront utilisés dans la production de l’énergie électrique. Cette matière ne sera pas difficile à trouver car David Billon et sa famille sont actionnaires  de Sifca, premier producteur d’huile de palme en Afrique de l’Ouest.

Selon Jeune Afrique, Biokala ambitionne de poursuivre l’aventure ailleurs en Côte d’Ivoire et même dans d’autres pays africains, où les centrales électriques à partir de biomasse restent rares. Seul le Kenya en compterait une à ce jour.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *