A la Une, Togo

Claude Grunitzky : Après Trace TV, le Togolais lance la holding True

Claude Grunitzky
Le Togolais Claude Grunitzky est un sérial entrepreneur. L’homme dont le nom renvoit à un ancien chef d’Etat de son pays d’origine se lance dans une nouvelle aventure avec pour ambition de créer une entreprise 100% africaine dans le domaine des nouvelles technologies. Pour y arriver, Claude Grunitzky a mis sur pied deux startups; True Africa et True Mobile qui constituent sa holding True.
Ses réalisations sont plus célèbres que son nom. Si très peu de personnes savent celui qui se cache derrière l’appellation Claude Grunitzky, ils sont des millions à suivre le programme de Trace Tv dont il est le fondateur. Le Togolais est également le père du Magazine Trace et de l’agence de communication True basée à New York.
Son nouvel objectif est la conquête de l’Afrique. « True Africa a pour ambition de fédérer des talents entrepreneuriaux dans toute l’Afrique, en commençant par le Togo. True Mobile, dirigée par mon associé franco-sénégalais David Ly, crée des applications mobiles pour les entreprises africaines. Notre dernière réalisation en date: l’application pour Seneweb, le premier site web sénégalais », a déclaré l’homme d’affaire américain d’origine togolaise.
Né le 28 février 1971, Claude Grunitzky est fils d’un diplomate togolais. Il a effectué ses études primaires au Togo avant de s’envoler aux USA. Après l’obtention de son baccalauréat en France, il réussit au concours d’entrée en Sciences Po Paris. Mais c’est finalement à l’Université de Londres qui fera ses en économie et Finance. Le Togolais est également titulaire d’un MBA du prestigieux Massachussetts Institute of Technology (MIT).
Claude Grunitzky est auteur de plusieurs ouvrages dont Jam (1996), Transculturalism : How The World Is Coming Together (2004), 10 Years of Trace (2007) et Transculturalismes (2008).
L’homme d’affaire est aussi membre du conseil d’administration de Humanity in Action, une association internationale visant à protéger les minorités et promouvoir les droits de l’homme.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *