Côte d’Ivoire, Politique

Ebola : Alassane Ouattara appelle à la solidarité envers les pays affectés

arton803047

Mille quatre cent (1400) décès, voilà le dernier bilan dressé par de l’organisation mondiale de la santé (OMS) cinq mois après e déclenchement en Guinée de la fièvre hémorragique du virus Ebola.

Estimant que l’épidémie est « grave et sérieuse », le président ivoirien invité les uns et les autres à « rester solidaires envers les pays affectés par la maladie ».

M Ouattara a fait cette déclaration quelques heures après son retour de France où il a pris part à la commémoration du 70ème anniversaire du débarquement à Provence, qui a lieu à Toulon.

« J’ai bien évidemment suivi de très près l’actualité, notamment, les difficultés rencontrées dans la sous-région en raison de l’épidémie de fièvre Ebola. C’est une épidémie grave et sérieuse », souligne le chef de l’Etat ivoirien, félicitant son gouvernement pour les mesures prises pour faire face à cette situation.

« Il n’y a pas de cas d’Ebola en Côte d’Ivoire », a par ailleurs rassuré le numéro 1 ivoirien, invitant les populations à «  cesser les folles rumeurs qui ont traversé certains quartiers, il y a quelque temps », car  soutient-il, « cela n’est pas une bonne chose dans cette période de psychose ».

Alassane Ouattara a cependant conseillé de « maintenir la vigilance et respecter les mesures préventives préconisées » par le comité de veille, se réjouissant de la grande mobilisation des membres du gouvernement, des fonctionnaires, des forces de défense et de sécurité, (…), des religieux pour « encadrer cette éventualité de difficulté et surtout pour montrer que nous sommes suffisamment vigilants pour éviter que la Côte d’Ivoire n’ait un cas d’Ebola ».

Ce dernier se dit heureux qu’à la date d’aujourd’hui, il n’y a aucun cas d’Ebola en Côte d’Ivoire.

« L’organisation mondiale de la santé fait un travail important et nous espérons qu’elle parviendra en coordination avec tous les pays de la sous-région à vaincre cette épidémie dans les prochains mois » a indiqué M. Ouattara.

« Face à cette épidémie, la vigilance doit continuer d’être de mise. Nous avons, également, je le souligne, un devoir de solidarité envers les populations des pays où le virus s’est déclaré, notamment les pays frères et voisins du Libéria et de Guinée », a insisté Alassane Ouattara.

Le chef de l’Etat ivoirien a souhaité prendre des initiatives, à cet effet, en relation avec le président en exercice de la CEDEAO, le président John Mahama du Ghana et la communauté internationale, pour tous ensemble « prévenir ce fléau, l’arrêter et l’éradiquer le plutôt possible ».

Notons que c’est le Libéria qui a enregistré le plus grand nombre de nouveaux cas de décès avec 95 morts et 126 cas. Il y a au total 972 cas dont plus 576 décès au Libéria.

En Sierra Léone, il y plus de 9 morts et 59 nouveaux cas. Au total, la Sierra Léone enregistre 907 cas et plus de 374 morts.

S’agissant de la Guinée, d’où est la maladie est partie, le bilan fait état de plus de deux nouveaux décès et 36 nouveaux cas. Le bilan total fait ressortir 579 cas dont 396 morts.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *