Burkina Faso

Burkina Faso : Amadou Balaké, ex- membre du groupe Africando a tiré sa révérence

Amadou-Balake

Il avait promis arrêter la musique cette année. Eh bien, il l’a définitivement arrêtée. Nous faisons allusion à Amadou Balaké, ce grand homme de la culture burkinabè et africaine qui est décédé mercredi 27 août 2014.

La maladie a eu raison de lui. L’artiste musicien a rendu l’âme à la clinique Notre-Dame de la Paix à Ouagadougou à l’âge de 70 ans.

L’homme que le monde de la musique burkinabè et africaine pleure est l’un des musiciens les plus célèbres au Burkina Faso et à l’extérieur du pays pour avoir été membre du groupe musical Africando, en compagnie des vedettes tels que le Guinéen Sékouba Bambino. D’aucuns le qualifient d’artiste hors pair.

L’aventure de musicien professionnel de Amadou Balaké débute en 1962, au Mali. Il intègre l’orchestre du Grand hôtel, qui anime tous les soirs le Moulin Rouge, une boîte de nuit de Bamako.

En 1963, il quitte la capitale malienne et atterrit à Abidjan où avec des Italiens, il joue au Tropicana, à l’hôtel Ivoire avant de partir en Guinée ou il est nommé chef d’orchestre de Horoya Band de Kankan.

Revenu au Burkina Faso quelques années plus tard, Amadou Balaké, intègre l’Harmonie voltaïque où il avait joué avant de s’expatrier. La chanson qu’il compose, « balaké » (porc-épic en mandingue), est un succès musical, médiatique et commercial dans plusieurs pays d’Afrique et lui vaut ce surnom Balaké

Auteurs de cinq albums à succès, et lauréat du disque d’Or de la Radio télévision ivoirienne en 1982, Amadou Balaké intègre 2001 ce mythique groupe africain de salsa crée en 1993.

 

A lire aussi :

Aucun commentaire accepté

Les commentaires sont déactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.